Concert: Comment bien surfer le public

Publié

ConcertComment bien surfer le public

Le «crowd surf», «slam» ou «stage dive» est une figure connue des festivaliers. Recommandations en vidéo.

par
Catherine Cochard

Bien connue des adeptes de concerts, le «crowd surfing» - appelé aussi stage diving, body surfing, slamming ou encore stage diving lorsque l'action part de la scène - consiste à se laisser porter par le foule dans une position si possible allongée.

Dernièrement, lors d'un concert à Dublin, le groupe Coldplay a fait monter sur scène un fan en fauteuil roulant qui est arrivé jusqu'au chanteur Chris Martin porté par le public.

Pas sans danger On pense que c'est Iggy Pop le premier, en 1970, qui a plongé dans la foule pour la surfer. D'autres moments mémorables de l'histoire du stage diving ont suivi. Certains plus réussi que d'autres. Peter Gabriel en 1982 se rattrape mal après son crowd surfing et se casse une cheville. Un accident embêtant mais dont le chanteur se remettra vite. Ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas: en 2014, à Soleure, un jeune homme de 28 ans s'était tué en plongeant de la scène du Kofmehl.

Pour les spectateurs aussi, la pratique n'est pas sans danger. En 2012, le chanteur Randy Blythe du groupe américain de heavy metal Lamb of God a d'abord été inculpé - puis plus tard acquitté - pour l'homicide involontaire d'un fan en République tchèque. Selon l'accusation, il était mort des suites d'un «stage dive» forcé - le chanteur l'aurait poussé de la scène dans la foule - lors d'un concert.

Ton opinion