16.10.2014 à 13:04

Comment la mafia asiatique a tenté de truquer un match et d'acheter le Cameroun en 2000

FOOTBALL

Serge Branco et cinq de ses coéquipiers avaient été approchés par un mystérieux «Boss» asiatique, qui voulait truquer le quart de finale des Jeux de Sydney 2000. Confidences de l'ancien international camerounais, en exclusivité pour «Le Matin» .

par
Patrick Oberli, Essen
Serge Branco (à dr., ici lors de la finale des Jeux de Sydney face à l'Espagnol Lacruz) s'était vu offrir 600.000 dollars pour perdre le quart de finale du tournoi olympique contre le Brésil. Il n'avait pas accepté.

Serge Branco (à dr., ici lors de la finale des Jeux de Sydney face à l'Espagnol Lacruz) s'était vu offrir 600.000 dollars pour perdre le quart de finale du tournoi olympique contre le Brésil. Il n'avait pas accepté.

AFP

Bonnet de laine couvrant sa crête blonde, Serge Branco est venu à pied au rendez-vous qu’il nous a fixé à la gare d’Essen, dans la Ruhr. Un cappuccino et deux tranches de cake plus tard, l’ancien international camerounais, 34 ans hier, est prêt à parler. A révéler un secret d’une longue carrière qui l’a mené du Luxembourg à Oman, en passant par l’Allemagne, l’Angleterre, la Pologne, la Russie, et Dubaï.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!