Basketball: Comment le Reposieux a basculé dans l’irrationnel

Publié

BasketballComment le Reposieux a basculé dans l’irrationnel

Notre journaliste spécialisé a décortiqué la première journée de SB League masculine. Et il y en a pour tout le monde.

par
Jérémy Santallo
«Chaud Time», notre chronique du lundi sur le basket suisse.

«Chaud Time», notre chronique du lundi sur le basket suisse.

Image Yannick Michel

Monthey – Fribourg 93-83 ap

Le champion Fribourg Olympic n’avait été vaincu que deux fois sur le précédent exercice (Massagno et les Lions en play-off). Il compte déjà une défaite cette saison après l’improbable remontada valaisanne, samedi. Comment le Reposieux a-t-il basculé dans le paranormal?

En regardant la troupe de Patrick Pembele, même menée de vingt longueurs (38-58, 27e), croire en elle et faire preuve de caractère – et si c’était ça la plus belle victoire du week-end?

En observant Ilija Vranic attendre le début des cinq dernières minutes (61-74) pour sortir de sa léthargie et Thomas Fritschi réussir son seul tir du match.

En voyant les Fribourgeois abandonnés par leur adresse de loin mais aussi de près – à l’image d’Arnaud Cotture. Les derniers instants de cette partie appartiennent à Jaizec Lottie.

Intenable avec 39 points pour son premier match chez les pros, l’arrière de 24 ans a parfois fait passer Davonta Jordan pour un enfant de chœur. C’est vous dire le talent du bonhomme.

Le récital offensif de Jaizec Lottie en vidéo.

Swiss Basketball

Alors oui, Olympic jouait sans Kazadi, Nikolic et Mason, soit potentiellement trois joueurs du cinq de base de Petar Aleksic. Mais ce constat n’explique pas à lui seul le camouflet fribourgeois.

Pour nous, il faut donner du crédit à ce BBC Monthey, qui a renversé la bataille du rebond, même si tout n’a pas été parfait – on pense aux fautes de Tutonda et à la discrétion d’Eberle. Avec Lottie et son acolyte de la ligne arrière Jay Jay Chandler – quel jus dans les jambes! –, les dirigeants ont déniché deux pépites qui vont ramener du monde au Reposieux toute la saison – 700 personnes samedi. C’est sûr, on n’a pas fini d’en entendre parler.

Jay Jay Chandler a-t-il déjà signé le dunk de l’année?

Swiss Basketball

Genève – Neuchâtel 79 – 64

Il y avait une certaine curiosité au Pommier avant la première représentation de ces Lions de Genève. Qu’a-t-on vu?

Que le nouveau président Oggie Kapetanovic est presque plus remuant que son prédécesseur Imad Fattal en bord de terrain.

Que Bryan Colon, en capitaine et patron, n’a pas forcé le jeu (10 points à 5/10 au tir) pour mieux impliquer et mettre en confiance ses coéquipiers – on a notamment découvert sa connexion avec James Karnik.

Le pivot canadien inquiétait avec son genou, il a rassuré son monde (20 points 5 rebonds en 30 minutes) et démontré qu’il ne possédait pas qu’un physique de bûcheron avec sa capacité à être disponible derrière les écrans, un shoot aux lancers francs impeccable (8/8) et de jolis fondamentaux près du panier.

James Karnik risque de faire pas mal de dégâts dans les raquettes adverses.

Swiss Basketball

Autre homme fort du succès genevois, l’arrière Jeremiah Paige (28 points) a prouvé qu’il avait le talent et la patte gauche pour devenir un joueur phare de ce championnat – contrairement à Nate West?

Le meneur de jeu neuchâtelois n’a pas assez pesé – comme Arkim Robertson – pour quelqu’un qui n’a pas soufflé une seconde (11 points et 5 assists en 40 minutes). En attendant que les deux trouvent la bonne carburation, et que Killian Martin retrouve la forme, espérons pour Union que Dalan Ancrum (18 points) se rétablisse au plus vite après un choc à la tête.

Aligné 14 minutes par son coach Mitar Trivunovic, Joanis Maquiesse n’a pas pris un tir.

Vous aimiez l’élégant Scott Suggs l’année dernière? Vous allez adorer Jeremiah Paige.

Swiss Basketball

Boncourt – Bâle 95 – 85

Devant près de 400 personnes dans le Chaudron, le BC Boncourt et son groupe entièrement neuf ont entamé la saison par un succès plus facile que ne le laisse augurer le score contre Starwings (sans Noah Dickerson).

De la défense, de la course et plein de points dans la raquette (50): c’est le BCB version Étienne Faye. Le technicien prône un style de jeu très exigeant physiquement et ce n’est pas sûr qu’il ait le matériel en magasin pour jouer comme ça toute la saison. Avec respectivement 34, 24 et 18 points, Martins Igbanu, Florian Steinmann et Joshua Brown ont brillé mais aussi énormément joué (35, 36 et 31 minutes), comme Marvin Nesbitt, déjà indispensable en sortie de banc (9 points, 9 rebonds et 8 assists en 33 minutes).

Mention spéciale à l’ex-Genevois Kevin Monteiro, retrouvé avec un différentiel de + 16, le meilleur des siens.

Débarqué de troisième division française, Martins Igbanu a marqué 34 points.

Swiss Basketball

Swiss Central – Vevey 57 – 102

On savait Vevey ambitieux pour son retour dans l’élite et les joueurs des Galeries ont envoyé un «statement» lors de leur déplacement à Lucerne.

Tout en énergie dès les premières minutes pour mettre son équipe sur les bons rails, Jonathan Dubas a été fidèle à lui-même (13 points, 6 rebonds et 5 assists). Avec ses 16 points en 20 minutes, Eliott Kubler a été excellent, à l’instar de Matheus Rodrigues Rocha (10 unités).

Du côté des joueurs américains, Tyrell Johnson (16 points) a montré des choses intéressantes mais devra être revu à l’œuvre face à une autre opposition. Michael Williams (20 points) va endosser le maillot de top scorer pour un bon bout de temps et Malik Johnson devra faire un peu de tri dans sa débauche d’énergie (7 ballons perdus).

Arrivé en milieu de semaine, le quatrième joueur importé Raekwon Rodgers a été préservé (14 minutes).

Le résumé de Swiss Central – Vevey en vidéo.

Swiss Basketball

Pour Swiss Central, il faudra attendre plusieurs matches pour tirer certaines conclusions mais l’arrivée d’un troisième joueur étranger semble déjà indispensable. Les Lucernois étaient privés de leur pivot canadien Julian Roche et Tre’vion Lamar, qui s’est épuisé à percuter vers le cercle, ne peut pas tout faire tout seul – où sont passés les Branoslav Kostic et Joël Fuchs de la saison passée?

À noter, les progrès de Dylan Schommer avec 17 points et 10 rebonds en 25 minutes.

Ton opinion