Football: Comment Servette doit s’y prendre pour battre YB

Actualisé

FootballComment Servette doit s’y prendre pour battre YB

Alain Geiger parle des clés du match contre le leader, dimanche au Stade de Genève (14 h 15).

par
Daniel Visentini
Le 14 août, lors du dernier match entre Bernois et Genevois, Servette avait plié 3-0 au Wankdorf face à la marée jaune. Vouilloz et les siens devront fermer les espaces ce dimanche à Genève.

Le 14 août, lors du dernier match entre Bernois et Genevois, Servette avait plié 3-0 au Wankdorf face à la marée jaune. Vouilloz et les siens devront fermer les espaces ce dimanche à Genève.

BASTIEN GALLAY/LPS

Jusqu’à présent, une seule équipe a réussi à battre Young Boys cette saison: Saint-Gall, le 4 septembre, porté par son public. (2-1) Pour le reste, YB a parfois des hauts et des bas dans le jeu, mais sans perdre et en affichant une solidité partout, devant, derrière, au milieu aussi. Après une saison de «transition», les Bernois sont déjà les immenses favoris pour le titre. Alors comment faire face à la machine bernoise? Alain Geiger répond.

Face à la meilleure attaque

YB, c’est la meilleure attaque du championnat depuis le début de la saison. Avec 32 réussites en 14 journées, les Bernois tournent en moyenne à 2,3 buts par match. Comment les arrêter?

«Fermer les espaces, c’est empêcher les Bernois de prendre de la vitesse en rupture.»

Alain Geiger, entraîneur du Servette FC.

«Il faut fermer les espaces, dit l’entraîneur de Servette. Fermer les espaces, c’est empêcher les Bernois de prendre de la vitesse en rupture. Ils sont redoutables, notamment dans leurs attaques rapides. Donc il faut rester compact, collectivement, mais aussi proche des attaquants, physiquement.»

Face à la meilleure défense

Performant devant, YB l’est aussi derrière. C’est la meilleure défense de Super League. Elle ne s’est inclinée que 9 fois en 14 rondes. Autant dire qu’il n’est pas simple de dribbler l’arrière-garde d’YB.

«Nous pouvons leur faire mal sur les côtés, notamment avec nos latéraux.»

Alain Geiger, entraîneur du Servette FC.

«Forcément, s’ils pèsent offensivement, ils sont moins sous pression derrière, relève Geiger. Cela veut dire que tout est lié. Et que les neutraliser offensivement nous permettra de leur poser des problèmes défensifs. On l’a déjà vu par le passé, nous pouvons leur faire mal sur les côtés, notamment avec nos latéraux. Il faudra vite se déployer et prendre les espaces, sans fioritures.»

Gérer le milieu

Au milieu aussi, les Bernois sont impressionnants. Il y a là profusion de force, de talent, de créativité, de technique, de puissance. Avec Rieder, Imeri, Fassnacht, Sierro, Niasse ou Imeri, sans oublier Ugrinic s’il est disponible, Raphaël Wicky a un choix incroyable. Comment faire pour ne pas se faire «manger» par les milieux d’YB?

«L’attaquant opposé devra à chaque fois se replacer au milieu, pour ne pas être en infériorité numérique.»

Alain Geiger, entraîneur du Servette FC.

«C’est le secteur de jeu où YB est très dominant, l’équipe la plus agressive dans les duels et les ballons récupérés, lance Geiger. Nous devrons nous aussi mettre beaucoup d’intensité. L’attaquant opposé devra à chaque fois se replacer au milieu, pour ne pas être en infériorité numérique. Quand on parvient à les freiner et à passer vite sur les côtés, ils ne sont plus aussi sereins que ça. Mais pour tout ça, encore une fois, il faut beaucoup de générosité, d’intensité, d’énergie.»

Ton opinion