Cyclisme: Comment tricher en un coup de poignet
Publié

CyclismeComment tricher en un coup de poignet

Le cyclisme virtuel a aussi ses tricheurs! Et c’est faisable en un tournemain, comme nous le montre l’ancien pro Romain Feillu…

par
Sport-Center/rca
La famille Feillu en plein «effort».

La famille Feillu en plein «effort».

DR

Pendant la pandémie de coronavirus, ils sont nombreux, professionnels comme amateurs, à rouler à la maison. De nombreuses équipes organisent des «sorties» avec leurs meilleurs éléments, permettant ainsi au public de s’y mêler et aux sponsors de faire voir un peu leur logo à travers le monde. Mais comme bien souvent dès qu’il s’agit de sport, son lot de tricheurs est également de la partie…

Romain Feillu, qui a connu son heure de gloire sur le Tour de France en 2008, lorsqu’il avait porté le maillot jaune pendant une journée, a facilement démontré comment faire partie des cadors de la course à domicile. Celui qui a pris sa retraite en fin d’année dernière mais continue de s’entretenir, a aussi a pris goût au «home-trainer» en période de confinement et en a un peu marre de voir tout le monde le dépasser facilement.

Alors l’ancien coureur des équipes Vacansoleil et Agritubel a pris sa plus belle essoreuse à salade, pour montrer à son fils comment on pouvait faire partie des tout meilleurs en un simple tournemain (enfin, plusieurs…). Sur un ton pour le moins cynique, le néo-retraité qui a notamment remporté Paris-Bourges (2007), le Tour de Grande-Bretagne (2007), le Grand Prix de Fourmies (2009 et 2010), ainsi que le Tour de Picardie (dont une étape) prouve que c’est très simple à faire.

«Tranquille! Sans une goutte de sueur, s’amuse-t-il. Certains participent avec leurs vélos, d’autres avec leur canne à pêche, d’autres avec leur panier à salade et il y a certainement des mecs avec des perceuses aussi!»

Votre opinion