Hockey sur glace – Commentaire: Julien Vauclair ne peut pas continuer plus longtemps avec Gary Sheehan
Publié

Hockey sur glaceCommentaire: Julien Vauclair ne peut pas continuer plus longtemps avec Gary Sheehan

Le HC Ajoie est en train de terminer la saison en roue libre. Le nouveau directeur sportif doit agir vite et déjà poser sa patte en vue de l’avenir. Un changement d’entraîneur est inévitable.

par
Cyrill Pasche
Gary Sheehan a tout donné pour le HC Ajoie, mais ne peut pas en faire davantage. 

Gary Sheehan a tout donné pour le HC Ajoie, mais ne peut pas en faire davantage.

Patrick Straub/freshfocus

L’annonce de l’arrivée immédiate de Julien Vauclair au poste de directeur sportif du HC Ajoie a été très bien accueillie dans le Jura. Contrat de cinq ans en poche, l’ancien défenseur international peut travailler sur le long terme et dessiner les contours du HCA du futur.

Un avenir qui s’écrira sans Gary Sheehan, dont le sort est probablement déjà scellé. Un sursaut d’orgueil et une éventuelle victoire contre Fribourg ou Zoug avant la pause olympique n’y changeraient plus rien.

Malgré tous les exploits que le Québécois a réalisé ces dernières années sur le banc du club jurassien (deux titres de champion de LNB/Swiss League, une Coupe de Suisse et une promotion en National League), l’entraîneur des Jaune et Noir est désormais à court de miracles. Seize défaites consécutives, record national et série en cours.

Malgré tous les exploits réalisé ces dernières années sur le banc du club jurassien, Gary Sheehan est désormais à court de miracles. Seize défaites consécutives, record national et série en cours.

En guidant le club dans l’élite, Sheehan savait aussi qu’il prenait le risque de sortir tôt ou tard par la petite porte. Il est temps désormais de tourner la page. Sheehan a tout donné pour ce club et ne peut pas en faire davantage.

Julien Vauclair l’a déclaré dès sa prise de fonctions, la semaine dernière: le HCA ne peut pas se permettre de terminer la saison en roue libre, par égard pour son passé victorieux, ses sponsors et surtout son public, toujours fidèle malgré les désillusions en série.

Congédier Sheehan revient aussi à lui rendre service. Celui-ci ne mérite pas davantage de défaites sur son CV.

Vauclair n’a plus le choix. S’il entend asseoir sa crédibilité, son autorité et déjà travailler pour un futur sportif meilleur, il doit remercier Sheehan et placer un autre technicien sur le banc pour boucler une saison perdue qui doit désormais servir à préparer la suivante, où il sera question d’éviter la relégation. La trêve internationale, avec les Jeux olympiques de Pékin, doit servir à procéder à ce passage de témoin. Congédier Sheehan revient aussi à lui rendre service. Celui-ci ne mérite pas davantage de défaites sur son CV.

Ne pas se tromper

Les directeurs sportifs ne vont jamais chercher bien loin leurs hommes de confiance, et le successeur de Sheehan semble déjà tout trouvé. Il s’agit du nom le plus évident, et aussi le plus logique: Serge Pelletier, un coach que Vauclair a longtemps côtoyé à Lugano lorsqu’il était encore joueur, et qu’il a appris à apprécier. Le Québécois, qui passe ses soirées sur le plateau de MySports, est disponible de suite. Il possède surtout le profil et toute l’expérience nécessaires pour sortir le HCA de la misère sportive dans un premier temps, puis d’en faire une équipe bien plus compétitive par la suite. Reste à savoir s’il serait prêt à relever ce défi.

Un changement d’entraîneur, qui s’impose depuis un certain temps déjà, doit être le premier «move» de Vauclair depuis sa nomination. Un directeur sportif néophyte ne peut toutefois pas se permettre de se tromper dans ce qui représentera sa signature pour la saison suivante, et peut-être même au-delà: raison pour laquelle la seule chose à faire est de jouer la sécurité en faisant appel à Serge Pelletier.

Votre opinion