Actualisé 06.06.2018 à 08:53

FootballCommotion de Karius: Ramos contre-attaque

Le défenseur du Real Madrid a pris la parole pour la première fois après ses actions controversées lors de la finale de la Ligue des champions.

par
LeMatin.ch
Sergio Ramos ne ressent pas une once de culpabilité.

Sergio Ramos ne ressent pas une once de culpabilité.

Keystone

«Il ne manque plus que Roberto Firmino m'accuse d'avoir attrapé froid parce qu'une goutte de ma sueur l'a atteint.» Par cette moquerie, Sergio Ramos a donné le ton (dans le quotidien AS). de sa réaction face aux polémiques qui ont suivi la finale de la Ligue des champions.

Accusé d'avoir blessé volontairement la star de Liverpool Mohamed Salah, le défenseur espagnol du Real Madrid aurait aussi joué un rôle dans les bourdes de Loris Karius. Les médecins du gardien de Liverpool ont indiqué que ce dernier avait subi une commotion après que Ramos l'a heurté avec le coude.

«Salah m'a attrapé le bras en premier»

«Merde, cette affaire Salah a pris beaucoup d'ampleur. Je ne voulais pas en parler parce que tout est amplifié, s'agace Sergio Ramos, cité par AS. J'ai bien vu cette action, il m'a attrapé le bras le premier et je suis tombé de l'autre côté. Il s'est blessé à l'autre bras et ils disent que je lui ai fait une prise de judo. Après ça, le gardien dit que je l'ai étourdi, s'indigne l'international espagnol.

«J'ai parlé à Salah par messages, il allait plutôt bien. Il aurait pu jouer s'il avait fait une injection pour la deuxième mi-temps. Je l'ai fait parfois mais quand Ramos fait quelque chose comme ça, on le retient plus facilement.»

Il poursuit sa thèse: «Je ne sais pas si c'est parce qu'on est à Madrid depuis si longtemps et qu'on gagne depuis si longtemps que les gens regardent ça d'une façon différente.»

Tout est clair et finalement peu surprenant: Sergio Ramos ne ressent pas une once de culpabilité.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!