13.07.2013 à 23:25

Evasion fiscaleCondamin-Gerbier risque jusqu'à trois ans de prison

Témoin-clé dans l'affaire Cahuzac, Pierre Condamin-Gerbier a été arrêté le 5 juillet à son retour en Suisse. Le Ministère public de la Confédération confirme l'ouverture d'une instruction pénale contre le Français.

par
Marion Moussadek
1 / 4
Pierre Condamin-Gerbier, au moment de son audition devant l'Assemblée nationale à Paris le 3 juillet 2013. L'ancien cadre de la banque Reyl affirme avoir une liste d'une quinzaine de noms d'hommes politiques français qui auraient caché leur argent en Suisse pour échapper au fisc. Le 23 mai sur France Inter, il avait dit: «Il y a des Cahuzac à droite, il y a d'autres Cahuzac à gauche. Il y a des Cahuzac sur l'ensemble de l'échiquier politique». Il sera arrêté deux jour après, à son retour en Suisse.

Pierre Condamin-Gerbier, au moment de son audition devant l'Assemblée nationale à Paris le 3 juillet 2013. L'ancien cadre de la banque Reyl affirme avoir une liste d'une quinzaine de noms d'hommes politiques français qui auraient caché leur argent en Suisse pour échapper au fisc. Le 23 mai sur France Inter, il avait dit: «Il y a des Cahuzac à droite, il y a d'autres Cahuzac à gauche. Il y a des Cahuzac sur l'ensemble de l'échiquier politique». Il sera arrêté deux jour après, à son retour en Suisse.

AFP
Pierre Condamin-Gerbier semble être fier de témoigner sous serment.

Pierre Condamin-Gerbier semble être fier de témoigner sous serment.

AFP
Il répond aux questions des juges Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke.

Il répond aux questions des juges Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke.

AFP

«Pierre aurait été arrêté il y a huit jours environ, à son retour de Paris», confiait hier à Redaktion Tamedia un proche de la famille de l'ex-cadre de la banque genevoise Reyl. Ce samedi 13 juillet, le Ministère public de la Confédération a confirmé nos informations: le Français est en détention préventive et une instruction pénale a été ouverte contre lui. On l'accuse en particulier de «service de renseignement économique», autrement dit d'avoir transmis à des tiers des données bancaires.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!