Valais: Condamné pour avoir diffamé Oskar Freysinger
Publié

ValaisCondamné pour avoir diffamé Oskar Freysinger

Un opposant à l’ancien conseiller d’État a été reconnu coupable pour un tweet lors de la campagne de 2017. Il peut faire recours.

par
Eric Felley
Oskar Freysinger a poursuivi un Valaisan qui l’avait attaqué sur les réseaux sociaux

Oskar Freysinger a poursuivi un Valaisan qui l’avait attaqué sur les réseaux sociaux

DR

En 2017, lors de la campagne électorale pour le Gouvernement valaisan, où il n’avait pas été réélu, Oskar Freysinger avait subi plusieurs attaques sur les réseaux sociaux d’un homme habitant le Bas-Valais. Ce dernier vient d’être condamné pour diffamation. Le Tribunal de Martigny l’a condamné à 30 jours-amendes avec sursis, une amende de 600 francs, les frais de procédure et des dépens pour plusieurs milliers de francs. Il peut recourir contre cette décision au Tribunal cantonal.

L’objet de la condamnation est un tweet, où l’homme avait écrit: «Je ne suis pas raciste, parce que le racisme est un crime. Et le crime c’est pour les Noirs», faisant croire que ces propos étaient d’Oskar Freysinger. Selon «Le Nouvelliste», qui relate l’affaire, l’accusé s’est défendu en disant qu’il avait visé «uniquement le personnage public». Son avocate estimait que «personne ne pouvait croire que le tweet émanait d’Oskar Freysinger». Pour elle il était aussi «malvenu de s’offusquer aujourd’hui, alors que l’UDC, dont le politicien était une figure de proue, est une habituée des campagnes provocantes».

La juge unique du Tribunal de Martigny a estimé que ce faux tweet était «clairement attentatoire à l’honneur du plaignant, qui a été exposé en tant qu’être humain». D’autres tweets antérieurs du même auteur, qui s’en prenaient à Oskar Freysinger, n’ont pas pu être retenus car ils étaient prescrits.

Votre opinion