Résultats: Conditions de marché difficiles pour ABB
Actualisé

RésultatsConditions de marché difficiles pour ABB

Le chiffre d'affaires du groupe électrotechnique zurichois a diminué de 10% sur un an.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

ABB a connu un premier semestre en retrait, dans un environnement conjoncturel toujours difficile. Le groupe électrotechnique zurichois a vu reculer son bénéfice net, son chiffre d'affaires et ses entrées de commandes, sans pour autant inquiéter les observateurs.

Le géant industriel a dégagé un bénéfice net en baisse de 2% sur un an au premier semestre 2015 à 1,15 milliard de dollars (1,1 milliard de francs). Durant le seul deuxième trimestre, il affiche une contraction plus marquée encore de 8% pour s'inscrire à 588 millions, a indiqué jeudi ABB.

Le chiffre d'affaires a pour sa part diminué de 10% pour se fixer à 17,72 milliards de dollars. Au deuxième trimestre, il a reculé de 10% aussi à 9,17 milliards. La valorisation du billet vert a causé un impact négatif de change de 10%, précise la multinationale, qui réalise près de la moitié de ses affaires en dollars.

Sur base comparable toutefois, le chiffre d'affaires présente une augmentation de 3%, aussi bien au deuxième trimestre que sur l'entier du premier semestre. Les cessions ont fait perdre 3% aux ventes.

Moins de commandes

Les entrées de commandes ne laissent en l'état pas augurer un redressement à court terme. A fin juin, elles avaient diminué de 7% pour s'établir à 20,9 milliards de dollars pour le semestre, pour une hausse de 6% sur base comparable. Pour le trimestre, elles sont en retrait de 15% à 9 milliards (-4% sur base comparable).

«La situation reflète comme attendu les conditions de marché dégradées et un contexte marqué par une demande faible en Chine et aux Etats-Unis ainsi que dans les industries pétrolière et gazière», a relevé le directeur général Ulrich Spiesshofer, cité dans le communiqué.

Au niveau opérationnel, le groupe a dégagé un résultat avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) de 1,06 milliard de dollars au premier semestre, en recul de 3% ( 8% sur base comparable). Sur le seul deuxième trimestre, il a diminué de 6% à 2 milliards ( 7% sur base comparable).

Amélioration des marges

ABB a néanmoins réussi à améliorer ses marges correspondantes. L'évolution s'explique par les progrès accomplis dans le réalignement de la division des systèmes énergétiques Power Systems, par les mesures de réduction des coûts et par l'accroissement de la productivité.

Pour la suite de l'exercice 2015, Ulrich Spiesshofer table sur la persistance de conditions difficiles, avec des évolutions disparates tant au niveau des marchés que des activités. Un contexte qui ne doit pas détourner le groupe zurichois de sa stratégie «next-level».

«Nous voulons continuer à afficher une croissance rentable conforme à nos objectifs et réaliser une création de valeur durable», a noté le directeur général.

Action en hausse

A la Bourse suisse, l'action ABB a ouvert en hausse. Bien qu'en baisse, la performance trimestrielle apparaît comme meilleure que prévu par les analystes au niveau du bénéfice et du chiffre d'affaires. L'amélioration de marge EBITA a également poussé le titre, qui a clôturé sur un gain de 1,73% à 20 francs, dans un SMI en hausse de 0,99%.

(ats)

Votre opinion