Publié

FootballConfédérations: Brésil et Italie pour confirmer (PRESENTATION)

FORTALEZA (Brésil), 18 juin 2013 (AFP) - Le Brésil et l'Italie, tous deux vainqueurs de leur premier match dans la Coupe des Confédérations, peuvent s'ouvrir la voie vers les demi-finales en affrontant mercredi respectivement le Mexique et le Japon.

La Seleçao serait qualifiée en cas d'un succès combiné à une non victoire du Japon. La Nazionale irait aussi en demi-finales si elle l'emportait et que le Mexique ne gagnait pas. . Brésil-Mexique (19h00 GMT à Fortaleza) Le pays gronde, avec lundi soir les plus grandes manifestations depuis vingt ans dans les principales villes, pour protester contre la hausse des prix dans les transports publics et les dépenses faramineuses engagées pour le Mondial-2014. Mais la Seleçao est sereine, dans sa bulle. "Cela ne nous affecte pas, nous sommes concentrés sur notre travail et essayons de nous préoccuper le moins possible de ce qui se passe en-dehors", avait déclaré Marcelo lundi en début d'après-midi, c'est-à-dire avant que le mouvement social ne prenne de l'ampleur. Sur le terrain, la Seleçao est bien entrée dans son tournoi en fessant le Japon 3-0, et le but de Neymar, inscrit très tôt (4e minute), a allégé la forte pression qui pesait sur lui et mis fin à son "jejum" (jeûne: aucun but à se mettre sous la dent) qui s'étirait sur neuf matches, club et sélection confondus. Le Brésil affronte sa bête noire: sur les sept dernières confrontations en matches de compétition en A, il présente un bilan désastreux, avec une victoire et six défaites, notamment en finale de la Coupe des Confédérations 1999 (4-3). Il reste aussi sur un revers en finale des JO-2012 (2-1), auxquels 14 joueurs des deux effectifs avaient participé. . Italie-Japon (22h00 GMT à Recife) La Nazionale a remporté son premier match en s'appuyant sur ses cadres, le capitaine Buffon, le milieu Pirlo, auteur de l'ouverture du score sur coup franc pour sa 100e cape, et le buteur Balotelli, qui l'a scellé. Il s'agit pour elle de s'imposer pour livrer contre le Brésil une petite finale pour la première place, histoire d'éviter a priori l'Espagne en demi-finale. "Figurer dans le dernier carré n'est pas un succès, le succès c'est d'être champion", a prévenu Buffon lundi. En face, les "Samouraïs bleus" entraînés par l'Italien Alberto Zaccheroni préparent un plan pour annihiler Balotelli, apparu en forme dimanche, en jouant pourquoi pas sur son impulsivité. "Il s'engage beaucoup mais il est à fleur de peau, ce sera un combat mental pour lui", prédit déjà le défenseur Nagatomo, qui évolue à l'Inter Milan. ybl/gf/chc

(AFP)

Votre opinion