Suisse – Confinement et météo maussade ont plombé le marché de la bière
Publié

SuisseConfinement et météo maussade ont plombé le marché de la bière

La fermeture des restaurants et l’annulation des événements publics, suivies par les intempéries estivales, ont durement frappé l’année brassicole 2020-2021. Le marché a cédé 4,9%.

Les ventes de bière dans les restaurants, bars et autres lieux publics ont baissé, restrictions sanitaires obligent.

Les ventes de bière dans les restaurants, bars et autres lieux publics ont baissé, restrictions sanitaires obligent.

Photo d’illustration/Shutterstock

Les brasseurs suisses ont payé un lourd tribut au Covid entre 2020 et 2021. Selon les premiers calculs de l’Association suisse des brasseries, le marché national de la bière a ainsi perdu 4,9% durant cette année brassicole, par rapport à l’exercice précédent. Le secteur a été mis à mal par les restrictions sanitaires au printemps, liées à la pandémie, suivies par un été à la météo capricieuse, rapporte mardi l’organisation dans un communiqué.

Entre les mois d’octobre 2020 et septembre 2021, 4,4 millions d’hectolitres de bière ont été vendus, soit une baisse par rapport à l’année précédente équivalente à 68 millions de pressions. En comparaison avec l’année brassicole 2018-2019, soit avant le coronavirus, la perte atteint les 100 millions de bières pression. La baisse a aussi touché les importations (-4,8%).

Le durcissement des mesures de protection contre le Covid décidé par le Conseil fédéral, à partir d’octobre 2020, a entraîné la fermeture des importants canaux de distribution de la bière que sont la restauration, le secteur du sport, de la culture et de l’événementiel, frappant de plein fouet le secteur brassicole. La situation a perduré jusqu’au 31 mai 2021, lorsque les restaurants ont pu de nouveau accueillir les clients à table dans les espaces fermés, rappelle l’association. Les deux tiers de l’année brassicole s’étaient alors déjà écoulés.

La bière sans alcool confirme son succès

Le dernier tiers de l’exercice a été, lui, malmené par les aléas de la météo, puisque la Suisse a vécu un printemps particulièrement froid. Et qu’en été, des intempéries ont frappé une partie du pays, aggravant la baisse de la consommation. «La petite bulle d’espoir de sauver les meubles pour l’année brassicole 2020-2021 a rapidement éclaté», résume le conseiller national Nicolo Paganini, président de l’Association suisse des brasseries, cité dans le communiqué. Bilan: la part de la bière vendue dans la restauration est tombée à 24% durant cette année, contre 30% l’année précédente, au profit des ventes dans le commerce de détail.

Seul «petit rayon de soleil dans ce contexte morose», précise l’association: la bière sans alcool a confirmé sa progression, avec une augmentation des ventes de plus de 13%. La part de la bière sans alcool dans le marché total s’inscrit aujourd’hui à 5% (contre 4,2% l’exercice précédent).

(comm/egr)

Votre opinion

2 commentaires