Coronavirus en direct - L’Italie reçoit le feu vert de Bruxelles pour son plan de relance

Coronavirus en directL’Italie reçoit le feu vert de Bruxelles pour son plan de relance

Suivez en direct toute l'actualité liée au coronavirus en Suisse et dans le monde.

par
Newsdesk

Votre opinion

mardi, 22.06.2021
22:23

Israël met en garde contre une nouvelle vague de Covid

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a mis en garde mardi contre une nouvelle vague de contaminations au coronavirus après une hausse du nombre de malades imputée au variant Delta, introduit en Israël par des voyageurs.

Après avoir enregistré une poignée de nouvelles infections quotidiennes ces dernières semaines, les autorités israéliennes ont recensé lundi 125 nouveaux cas.

Plus de 1000 personnes ont été obligées de se placer en quarantaine à Binyamina (nord de Tel Aviv) après que des voyageurs sont rentrés de Chypre, a ajouté le Premier ministre lors d’un point presse, appelant à éviter de voyager à l’étranger.

Selon les autorités, un centre de dépistage additionnel sera mis en place à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv pour s’assurer que tous les voyageurs effectuent un test PCR à l’arrivée.

Israël reste fermé aux non-ressortissants, à l’exception de ceux disposant de dérogations pour motif professionnel ou familial impérieux.

20:52

France: la décrue continue à l'hôpital

Les hôpitaux français accueillaient toujours moins de malades atteints du Covid-19, y compris au sein des services abritant les cas les plus graves, selon les données de Santé publique France publiées mardi.

On comptait 10'046 malades hospitalisés pour cause de Covid, contre 10'386 patients lundi, et 12'374 il y a une semaine. Le nombre d’admissions ces dernières 24 heures continuait de baisser, à 181, contre 216 la veille, précise l’agence sanitaire.

Les services de soins critiques (réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptaient 1560 malades, soit près de cent de moins que la veille (1655). Cet indicateur-clé est en nette décrue depuis fin avril, date du pic à 6000 patients.

20:50

Tunisie: situation «très critique» à Béja

La situation sanitaire est «très critique» dans le gouvernorat tunisien de Béja en raison d’une hausse des cas de Covid dans cette région confinée jusqu’au 27 juin, a indiqué un responsable local mardi.

Dimanche, le gouvernement a annoncé avoir décrété un nouveau confinement général dans quatre régions – Béja (nord-ouest), Siliana, Zaghouan (nord) et Kairouan (centre) – où le taux de contamination dépasse les 0,4%. Les gouvernorats seront confinés jusqu’au 27 juin, alors que les hôpitaux peinent à soigner les cas les plus graves dans certaines zones du pays.

«À Béja, nous avons enregistré 600 et même 700 contaminations pour 100.000 habitants. Cela nous met dans une situation très critique puisque notre système de santé est très fragile», a déclaré le Dr Elyes Ammar, directeur régional de la Santé dans le gouvernorat.

Après le confinement, les forces de sécurité ont renforcé le contrôle de l’entrée principale de Béja, où la majorité des magasins, des administrations, des commerces et des marchés ont fermé leurs portes, selon un correspondant de l’AFP sur place.

20:17

RDC: mesures renforcées à Kinshasa

Les autorités de Kinshasa ont annoncé avoir renforcé les mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), épicentre de la pandémie dans le pays, selon un communiqué de la mairie parvenu mardi à l’AFP.

La capitale Kinshasa est en tête des contaminations: 27'900 cas sur 38'330 pour l’ensemble du pays. Face à cette situation, sont interdits sur toute l’étendue de la ville: «la vente sur la voie publique», «le rassemblement de plus de vingt personnes sur les lieux publics ou privés clos», indique un arrêté du gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila.

«Dans les transports publics, seuls 50% de la capacité d’accueil seront tolérés, les moto-taxis ne sont autorisés à ne prendre qu’un seul passager», note ce document signé lundi. Par ailleurs, «les entreprises publiques et privées demeurent ouvertes à 50% de leur capacité d’accueil».

Les églises sont aussi astreintes à réduire le nombre de participants à 50% de leurs capacités d’accueil, il en est de même pour les restaurants qui sont autorisés à fonctionner jusqu’à 21h.

19:07

L’objectif de vaccination fixé par Biden pour le 4 juillet sera manqué

L’objectif fixé par Joe Biden de 70% de la population adulte avec au moins une injection de vaccin anti-Covid au 4 juillet, jour de la fête nationale, sera manqué, a déclaré mardi un responsable de la Maison Blanche.

Il s’agit de la première cible manquée en termes de vaccination pour le président américain, qui avait fait de la montée en puissance de la campagne d’immunisation sa priorité de début de mandat.

AFP
18:40

La pandémie exploitée par des extrémistes à des fins de propagande

Des groupes extrémistes et djihadistes ont cherché à profiter de la pandémie pour diffuser leur propagande et cultiver une méfiance à l’égard des gouvernements et des institutions, a déclaré mardi l’agence européenne de police Europol.

«Les terroristes exploitent la polarisation de la société pour polluer le climat social avec des idéologies violentes», a indiqué Europol dans un communiqué.

L’agence, basée à La Haye, a publié mardi son rapport annuel sur la situation du «terrorisme» dans l’Union européenne (UE), faisant état de 57 attentats «terroristes» ou tentatives d’attentats en 2020, signalés en Autriche, Belgique, France, Allemagne, Italie et Espagne.

L’année dernière, «21 personnes sont mortes à cause d’attentats terroristes dans l’Union européenne», a précisé Europol.

AFP
18:01

L’Italie reçoit le feu vert de Bruxelles pour son plan de relance

L’Italie a reçu le feu vert de la Commission européenne pour son plan de relance, censé revigorer une économie terrassée par la pandémie de coronavirus, a annoncé mardi le chef du gouvernement Mario Draghi.

La visite en Italie de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, «marque l’approbation par la Commission européenne de notre plan» d’investissement, a-t-il déclaré depuis les mythiques studios de Cinecittà à Rome, la cité du cinéma italienne. «C’est une journée de fierté pour notre pays», a-t-il ajouté.

AFP
17:10

L’OMS «inquiète» de l’assouplissement autour de certains matches de l’Euro

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est inquiétée mardi de l’assouplissement des restrictions dans certains des pays hôtes de l’Euro-2020, en soulignant des hausses de cas de coronavirus aux abords de plusieurs stades de la compétition.

«Dans quelques-unes des villes hôtes, les cas de Covid-19 sont déjà en hausse dans les zones où se jouent les matches», relève Robb Butler, directeur exécutif de l’OMS Europe, dans un communiqué à l’AFP, déplorant notamment que les jauges de certains stades aient été récemment relevées, sans viser directement de pays.

Getty Images
15:53

Merkel a reçu une seconde dose Moderna après une première dose AstraZeneca

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu une seconde dose du vaccin anti-Covid Moderna après une première d’AstraZeneca, a annoncé mardi la chancellerie.

«Oui, nous confirmons» que la dirigeante allemande s’est vu récemment injecter une seconde dose de vaccin à ARN messager de l’Américain Moderna, après avoir reçu le 16 avril une première injection du Suédo-Britannique AstraZeneca, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la chancellerie.

AFP
15:51

Moscou introduit un pass sanitaire obligatoire pour aller au restaurant

La capitale russe a annoncé mardi imposer à compter du 28 juin un pass sanitaire pour aller au restaurant, afin de contrer la flambée de Covid-19 due au variant Delta.

Les Moscovites devront télécharger à partir du portail Internet de la ville un QR Code confirmant soit leur vaccination, soit qu’ils ont été contaminés par le coronavirus dans les six derniers mois, soit qu’ils disposent d’un test PCR de moins de trois jours, a précisé le maire Sergueï Sobianine sur son site Internet.

Le refus de la vaccination par ses administrés a favorisé l’actuelle vague de contaminations.

AFP
15:17

Fin de la conférence de presse

La conférence de presse de l'OFSP est maintenant terminée.

15:16

Les jeunes mineurs peuvent-ils décider eux-mêmes de se faire vacciner ou non ?

Un jeune peut décider lui-même s'il veut être vacciné ou non, dit Christoph Berger. En définitive, c'est au médecin de juger si la personne en est capable ou non. Une analyse risques-bénéfices individuelle, effectuée en présence des parents ou d’une autre personne de confiance, doit toutefois précéder tout rendez-vous vaccinal. Les cantons sont responsables de la mise en œuvre.

15:14

Le gouvernement aurait-il dû être plus strict durant l'été 2020?

Au vu des dernières statistiques de décès, un journaliste se demande si les mesures prises étaient suffisamment strictes. Anne Lévy lui répond: «La deuxième vague a frappé la Suisse de plein fouet. Il est important de l'évaluer soigneusement rétrospectivement. Mais la troisième vague a pu être mieux gérée, souligne-t-elle, notamment parce qu'il était possible de tirer des enseignements de la deuxième vague.»

15:10

Quel taux de vaccination parmi la population pour être efficace?

Anne Lévy: «L'OFSP n'a jamais fixé de taux ou de seuil strict, la vaccination reste une décision personnelle. Mais évidemment, plus les gens se vaccinent, meilleure sera la situation.»

15:08

Quelle réponse face au variant Delta?

Patrick Mathys: «En Suisse, la recherche des contacts est intensifiée si, par exemple, il y a une suspicion de la variante Delta. Grâce au faible nombre de cas, les cantons ont maintenant la capacité de le faire». Afin de prévenir et de surveiller l'introduction du variant via l'étranger, les restrictions et les mesures relatives aux voyages seront maintenues.

15:04

Quid de la suppression de l'obligation de porter un masque?

À la question de savoir s'il ne serait pas possible de lever l'obligation du masque pour les personnes entièrement vaccinées, Anne Lévy répond que le Conseil fédéral doit se positionner prochainement à ce sujet. Aucune indication n'a été toutefois donnée quant à savoir si et quand cela pourrait se produire.

15:01

Y a-t-il une plus grande inquiétude chez les jeunes femmes par crainte de l'infertilité?

«Il n'y aurait aucune preuve que les femmes sont devenues ou pourraient devenir moins fertiles à cause de cette vaccination, dit Patrick Mathys. Si c'était le cas, on pourrait supposer que le risque de baisse de la fertilité serait aussi beaucoup plus élevé après une infection, ce qui n'est pas démontré.»

14:59

Si tant de personnes veulent se faire vacciner, risque-t-on d'atteindre un plateau bientôt?

Anne Lévy répond: «On a calculé une dose pour tous d'ici fin juin. Mais l'intérêt pour se faire vacciner est plus important qu'attendu, ce qui pourrait retarder cet objectif à juillet. Après, lorsque tous ceux qui souhaitent recevoir le vaccin l'ont reçu, il se peut effectivement qu'on observe une diminution des vaccinations. Avant peut-être une reprise en octobre, du côté des récalcitrants actuels»

14:55

Place aux questions des journalistes

C'est maintenant l'heure des questions de la presse.

14:54

"Une diminution du respect des mesures de protection"

Rudolf Hauri, président de l'association des médecins cantonaux, parle des mesures mises en place. «Nous constatons une diminution du respect des mesures de protection, notamment dans les rituels de salutation comme se serrer la main». Il y a également plus de cas que l'été dernier. En outre, le variant Delta continue de se répandre. «La vaccination est donc une question importante. L'objectif est de faire en sorte que le moins de personnes possible doivent rester en quarantaine de contact», déclare Rudolf Hauri.