France: Consentement: les stars se mobilisent en publiant des photos d’elles à 13 ans
Publié

FranceConsentement: les stars se mobilisent en publiant des photos d’elles à 13 ans

Alexandra Lamy, Julie Gayet ou encore Ariane Brodier s’opposent à l’adoption d’une nouvelle loi par le Sénat qui, selon elles, ne va pas assez loin.

par
L. F.
1 / 25
Alexandra Lamy à 13 ans.

Alexandra Lamy à 13 ans.

Instagram
«J’ai 13 ans... J’étais une enfant. Notre devoir est de protéger nos enfants. Seuil de non consentement à 15 ans et non 13 ans. (Et 18 ans en cas de situation de handicap)», écrit Julie Gayet.

«J’ai 13 ans... J’étais une enfant. Notre devoir est de protéger nos enfants. Seuil de non consentement à 15 ans et non 13 ans. (Et 18 ans en cas de situation de handicap)», écrit Julie Gayet.

Instagram
L'animatrice de France 2 Faustine Bollaert.

L'animatrice de France 2 Faustine Bollaert.

Instagram

Depuis quelques jours, le hashtag #avant15anspasdeconsentement inonde les réseaux sociaux, notamment grâce à un grand nombre de personnalités françaises. Celles-ci publient des photos d’elles lorsqu’elles étaient adolescentes, entre 13 et 15 ans. Il s’agit d’une mobilisation pour l’âge du consentement sexuel.

Jeudi dernier, le Sénat a adopté une proposition de loi visant à créer un nouveau crime sexuel afin de protéger les mineurs de moins de 13 ans. Pas suffisante, selon bien des associations de protection de lenfance qui plaident pour que le seuil du consentement soit fixé à 15 ans, voire plus suivant les situations. Cette position est largement soutenue par les célébrités, qui le font savoir sur les réseaux sociaux.

Ainsi, l’actrice Alexandra Lamy, en colère, écrit pour accompagner sa photo: «J’ai 13 ans, j’ai une tête à consentir à une relation sexuelle?! Non à l’amendement #annickBillon #avant15anspasdeconsentement et 18 ans en cas d’inceste ou situation de handicap. Messieurs du Sénat votre devoir est de protéger les enfants

Ariane Brodier: l’année qui a changé sa vie

De son côté, la comédienne Ariane Brodier a rédigé un long texte où elle se souvient de son adolescence. «À 13 ans, je mesurais déjà 1,77 m et mes formes généreuses, ma poitrine mes fesses me grimaient en femme…
pourtant je n’étais qu’une enfant mal dans ce corps qui jurait avec la petite fille que j’étais… Naïve, candide…» écrit-elle. Elle raconte que le regard des hommes sur elle était désormais différent et que l’année de ses 13 ans a changé sa vie. «J’ai arrêté de manger pour perdre ces formes, pour disparaître, retrouver mon corps d’enfant, ne plus attirer de regard sur moi, je voulais disparaître, confie-t-elle. Je suis devenue anorexique et cette maladie est venue gâcher beaucoup de joie dans ma vie et celle de ma famille.»

Votre opinion