Agression: Constantin doit être «éloigné du football»
Publié

AgressionConstantin doit être «éloigné du football»

L'ex-sélectionneur suisse Köbi Kuhn a commenté l'agression commise par le président du FC Sion dans le «Blick».

«C'est de la folie». Köbi Kuhn (73 ans) n'en a pas cru ses yeux quand il a vu l'attaque de Christian Constantin sur Rolf Fringer. L'ancien sélectionneur suisse n'a jamais vu quelque chose de pareil durant sa longue carrière de joueur puis d'entraîneur.

Questionné par Radio Energy, Kuhn a eu de la peine à masquer son incompréhension. «Qu'il ne sache pas se maîtriser, c'est terrible. Il est supposé être un exemple. Mais on sait depuis longtemps qu'il ne l'est pas», a déclaré Köbi Kuhn, cité sur le site du Blick.

L'ancien sélectionneur suisse (2001 à 2008) estime que Christian Constantin doit être suspendu. «Il faudrait maintenant l'éloigner du football pour une longue période.»

Ligne rouge franchie

Le Blick est scandalisé par l'attitude de Christian Constantin et son attaque physique sur Rolf Fringer. La SFL «doit et va réagir et le sortir du jeu pour longtemps.» Constantin a franchi la ligne rouge et «cela ne doit pas être toléré».

Le quotidien de boulevard alémanique rappelle aussi que le président du FC Sion est un récidiviste en la matière. «Il a déjà attaqué et discrédité tout le monde verbalement, mais pas seulement. Il s'en est aussi déjà pris physiquement à un juge de ligne.»

«Quel scandale!»

Sur le site en allemand de Bluewin.ch, l'éditorialiste n'y va pas par quatre chemins. Les agissements de Christian Constantin méritent une «forte amende et une longue suspension.» Le mieux serait de le bannir à vie de tous les stades en Suisse, écrit Bluewin.

Le portail web estime que Constantin a creusé sa propre tombe sportive. Les images de son attaque sur un expert TV et ancien sélectionneur suisse vont faire le tour du monde. «Quel scandale!», peut-on encore lire.

La Neue Zürcher Zeitung est aussi d'avis que Christian Constantin doit être suspendu pour une longue période et être exclu du football. Et cela même si le FC Sion devait en souffrir. Le journal souligne que le président du FC Sion s'est réjoui de ses actes devant les caméras, sans manifester le moindre signe de regret.

(ats)

Votre opinion