03.08.2020 à 09:34

FootballConstantin: «Le foot, ce n’est pas fait pour tricher, mais pour jouer»

À quelques heures d’un derby du Rhône capital pour son club, le président du FC Sion évoque l’enjeu de la soirée. Il ne s’attend à aucun cadeau servettien, bien au contraire…

par
Nicolas Jacquier
Lundi soir à Genève, Christian Constantin ne manquera pas de se tenir informé du résultat de Zurich-Thoune, dont l’issue pourrait condamner le FC Sion aux barrages.

Lundi soir à Genève, Christian Constantin ne manquera pas de se tenir informé du résultat de Zurich-Thoune, dont l’issue pourrait condamner le FC Sion aux barrages.

Keystone

Cette fois, pour le FC Sion, il n’y a pas à tergiverser: afin d’échapper aux barrages, il doit faire mieux ce lundi soir que le FC Thoune, c’est-à-dire obtenir un résultat positif contre Servette tout en espérant une défaite bernoise au Letzigrund – dans ce cas de figure seulement, un nul valaisan pourrait déjà suffire.

Christian Constantin ignore bien sûr l’issue de cette dernière journée de Super League mais il est déjà convaincu d’une chose à propos de ce duel à distance concernant la 8e place: «Je ne vois pas les deux équipes l’emporter, et atteindre ou dépasser la marque des 39 points.» Sion en compte aujourd’hui 36, Thoune un de plus.

«Je ne voudrais pas gagner à Genève sans que Servette n’ait pas eu envie de nous taper»

Christian Constantin, président du FC Sion

À quel Servette s’attend-il? «Alain (Geiger) va jouer pour nous battre, ce qui est normal, répond le président du club valaisan. Le foot, ce n’est pas fait pour tricher, c’est fait pour jouer. Je ne vois pas Magnin lâcher avec son Zurich contre Thoune comme je ne vois pas Alain lâcher contre nous.» Constantin en tire même une conviction. «Je ne voudrais pas gagner à Genève sans que Servette n’ait pas eu envie de nous taper.»

Entre les deux meilleurs ennemis, le contexte s’annonce forcément explosif. Il y a là une rivalité, la volonté de Servette de tout faire pour condamner son hôte aux barrages.

«La rivalité existe surtout au niveau des kops respectifs situés derrière les buts, estime Christian Constantin en songeant à la période où il n’y avait aucune restriction sur le nombre de spectateurs. Au niveau des clubs, on a toujours entretenu une bonne relation.»

Un espion valaisan a suivi Vaduz

Lors de cette saison qui fut celle des retrouvailles, les trois premiers derbies du Rhône se sont soldés par des matches nuls (0-0 et deux fois 1-1).

Dans quelques heures, Sion sera fixé sur son sort. Ses joueurs seront peut-être toujours barragistes. Ou alors plus. Prévoyants, les Valaisans avaient néanmoins dépêché dimanche un espion au Kleinfeld afin d’y observer le FC Vaduz, son potentiel futur adversaire.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
17 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

chrisWegiJr

03.08.2020 à 13:13

après quand on voit ces mecs jouer,peut être devraient ils tricher!

Marco

03.08.2020 à 12:02

Xamax, Sion et GC en ligue B, pour une fois cette ligue aurait de la gueule...

Barthélémy Consanguin

03.08.2020 à 11:15

C'est aussi fait pour magouiller, le cc d'alpage connait bien ça, les magouilles! 😂🤮