Suisse: Consul honoraire de Russie? Peter Spuhler dit «niet»
Publié

SuisseConsul honoraire de Russie? Peter Spuhler dit «niet»

Nommé par le Kremlin, l’ancien conseiller national Peter Spuhler (UDC/TG) a décliné le poste de consul honoraire, ajoutant qu’il «n’est pas disponible pour cette fonction».

Peter Spuhler, nouveau consul honoraire de Russie à Zurich? Le principal intéressé a décliné l’offre.

Peter Spuhler, nouveau consul honoraire de Russie à Zurich? Le principal intéressé a décliné l’offre.

KEYSTONE

La Russie a nommé Peter Spuhler consul honoraire à Zurich. Le patron du constructeur ferroviaire Stadler Rail n’est pourtant «pas disponible» pour cette tâche, souligne l’entreprise. Son nom avait déjà été avancé la semaine dernière par la Confédération.

L’ancien conseiller national Peter Spuhler (UDC/TG) «n’est pas disponible pour cette fonction», indique mardi à Keystone-ATS un porte-parole de Stadler Rail.

Il y a une semaine pourtant, la Confédération a annoncé que M. Spuhler serait le nouveau consul honoraire de Russie à Zurich. Elle avait autorisé le gouvernement russe à rouvrir ce consulat en octobre. Ce dernier était fermé depuis octobre 2018.

Lundi soir, l’ambassade de Russie en Suisse confirmait même cette double information. Elle n’a toutefois pas souhaité préciser les raisons pour lesquelles le choix s’était porté sur Peter Spuhler.

A travers Stadler Rail, l’ancien politicien entretient des contacts avec la Russie. L’entreprise figure notamment parmi les sponsors mentionnés par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) pour la construction du nouveau bâtiment de l’ambassade de Suisse à Moscou. En outre, le constructeur thurgovien de matériel roulant a livré à la compagnie russe Aeroexpress des trains pour 380 millions d’euros, il y a quelques années.

(ATS/NXP)

Votre opinion

39 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Logique

04.11.2020, 10:09

Peter Spühler était l'un des meilleurs Conseillers nationaux UDC et c'est c'est dommage qu'il se soit retiré. J'ai autant d'admiration pour lui que pour Christoph Blocher, deux personnes qui ont réussi leurs vies professionnelles et n'ont pas craint de s'engager en politique pour défendre des idées clivantes

KaGiBi

04.11.2020, 09:47

Si c'est pour devoir boire le thé avec putin, je le comprends!

BUCO

04.11.2020, 09:07

C'est ce que l'on nomme par de l'élémentaire bon sens