Affaire Skripal: Consulat britannique de Saint-Pétersbourg fermé

Publié

Affaire SkripalConsulat britannique de Saint-Pétersbourg fermé

L'empoisonnement d'un ex-agent double russe a provoqué une guerre diplomatique entre la Grande-Bretagne et la Russie.

1 / 59
Selon une enquête indépendante, un haut gradé des services de renseignement militaires russes aurait empoisonné l'ancien espion russe Sergueï Skripal depuis Londres. (Samedi 29 juin 2019)

Selon une enquête indépendante, un haut gradé des services de renseignement militaires russes aurait empoisonné l'ancien espion russe Sergueï Skripal depuis Londres. (Samedi 29 juin 2019)

AFP
L'ancienne maison de Sergueï Skripal, à Salisbury, en cours de décontamination. La Grande-Bretagne a refusé l'accès diplomatique à l'ancien espion à la Russie. (Mardi 5 mars 2019)

L'ancienne maison de Sergueï Skripal, à Salisbury, en cours de décontamination. La Grande-Bretagne a refusé l'accès diplomatique à l'ancien espion à la Russie. (Mardi 5 mars 2019)

AFP
L'Union européenne a sanctionné lundi le chef du renseignement militaire russe (GRU), son adjoint et deux agents, jugés responsables de l'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripa, en gelant leurs avoirs. (Lundi 21 janvier 2019)

L'Union européenne a sanctionné lundi le chef du renseignement militaire russe (GRU), son adjoint et deux agents, jugés responsables de l'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripa, en gelant leurs avoirs. (Lundi 21 janvier 2019)

AFP

Le consulat britannique de Saint-Pétersbourg a mis fin à ses activités, a annoncé jeudi l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Russie. Moscou en avait ordonné la fermeture après avoir été accusé par Londres d'avoir empoisonné l'ex-espion Sergueï Skripal.

«Il y a quelques jours, la dernière réception en l'honneur de l'anniversaire de sa Majesté y a eu lieu. Le consulat général a représenté la Grande-Bretagne dans le nord-ouest de la Russie pendant 26 ans. Malheureusement, ce chapitre de notre histoire arrive à sa fin. Ce n'est pas notre choix», a déclaré Laurie Bristow, cité par les agences russes.

L'empoisonnement le 4 mars sur le sol britannique de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia a provoqué une guerre diplomatique entre la Grande-Bretagne et ses alliés occidentaux, qui accusent la Russie, et Moscou qui dément fermement ces accusations.

Représailles

En représailles à une première série de sanctions britanniques contre Moscou concernant l'expulsion de 23 diplomates russes et le gel des contacts bilatéraux, Moscou avait annoncé le 17 mars l'expulsion de 23 diplomates britanniques et ordonné la fermeture du British Council et du consulat britannique de Saint-Pétersbourg.

Cette crise a donné lieu à une historique vague d'expulsions croisées de la Russie et des pays occidentaux, concernant au total environ 300 diplomates.

(ats)

Ton opinion