Football - Contre Servette, le FC Sion veut cette fois soigner son entrée
Publié

FootballContre Servette, le FC Sion veut cette fois soigner son entrée

Depuis l’été 2018, le club valaisan a systématiquement été défait lors de la première journée du championnat. Un faux départ prolongé qu’il entend rectifier ce dimanche contre les Grenat.

par
Nicolas Jacquier
En juillet 2019, le FC Sion, représenté ici par Yassin Fortune affrontant balle au pied Alderete, avait lourdement chuté à domicile devant le FC Bâle, vainqueur 4-1 pour la première de Stéphane Henchoz sur le banc de Tourbillon.

En juillet 2019, le FC Sion, représenté ici par Yassin Fortune affrontant balle au pied Alderete, avait lourdement chuté à domicile devant le FC Bâle, vainqueur 4-1 pour la première de Stéphane Henchoz sur le banc de Tourbillon.

Urs Lindt/freshfocus

Depuis son retour parmi l’élite helvétique en 2006, le FC Sion n’avait encore jamais entamé une nouvelle saison avec un derby. Une anomalie en passe d’être comblée puisque le calendrier propose un alléchant derby du Rhône en clôture de la première journée.

Pour trouver trace d’un derby romand en ouverture, il faut remonter à 2004. À l’époque, le club valaisan, qui militait alors en Challenge League, avait accueilli le FC Baulmes devant 8000 spectateurs réunis à Tourbillon (1-1, but valaisan de Xavier Gravelaine sur penalty).

Le prestige sera tout différent ce dimanche avec un derby du Rhône qui s’annonce chaud bouillant. Moins de deux mois après la réussite de son opération maintien, Sion devra surtout effacer une série négative qui le voit systématiquement manquer sa reprise depuis 2018.

Voici trois ans, le club de Tourbillon, ou plutôt son infortuné gardien, avait involontairement été à l’origine d’un buzz mondial. À l’origine de ce coup de projecteur dont il se serait bien passé: un dégagement désespéré en forme de lob tenté par Dragan Mihajlovic, le défenseur du FC Lugano, lob de près de 70 mètres dont la trajectoire autant que le rebond allaient surprendre le malheureux Anthony Maisonnial. Après seulement 4 minutes, le baptême du jeune portier français en Super League avait déjà tourné au cauchemar.

Cette défaite initiale (1-2) avait plombé d’entrée de jeu les ambitions des protégés de Maurizio Jacobacci.

Une année plus tard, Sion s’était lourdement incliné contre Bâle à domicile dans un match coïncidant avec l’intronisation de Stéphane Henchoz sur son banc (1-4). Le club valaisan n’avait pas mieux entamé son championnat en septembre 2020, lorsqu’il avait baissé pavillon à Saint-Gall lors de la première journée.

«On veut bien commencer notre championnat. Et bien commencer, cela signifie faire des points contre Servette»

Marco Walker, entraîneur du FC Sion

Qu’en sera-t-il cette fois-ci? Conscient de l’importance d’un premier match correctement négocié, Marco Walker rêve bien évidemment d’un meilleur départ. «On veut bien commencer notre championnat. Et bien commencer, cela signifie faire des points contre Servette.» Le Soleurois ne craint pas d’afficher une prudente confiance. «Je pense que l’équipe est prête», conclut-il.

À vérifier dimanche après-midi à partir de 16h30.

Votre opinion