Contrôle d’hygiène: l’hôpital de Château-d’OEx interdit d’opérer

Publié

SantéContrôle d’hygiène: l’hôpital de Château-d’Œx interdit d’opérer

De nombreux établissements suisses sont à la traîne en matière d’hygiène, indiquent de récents rapports de Swissmedic.

par
Jonathan Zalts
Avant l’inspection, l’hôpital de Château-d’Œx (VD) procédait à environ 350 opérations et 100 endoscopies par an.

Avant l’inspection, l’hôpital de Château-d’Œx (VD) procédait à environ 350 opérations et 100 endoscopies par an.

24 Heures/Chantal Dervey

Essentiellement connu pour son contrôle des médicaments en circulation en Suisse, Swissmedic effectue également des inspections dans les hôpitaux. Selon la «SonntagsZeitung», l’institut en a effectué pas moins de 20 sur l’année 2021. Et lors de ceux-ci, des manquements – parfois graves – ont pu être constatés.

Dans 39% des cas, les exigences en matière de nettoyage ou de désinfection n’étaient ainsi pas remplies. Et un manque de personnel qualifié a pu être relevé dans la moitié des établissements contrôlés.

Mise aux normes

C’est notamment le cas de l’hôpital Pôle Santé du Pays-d’Enhaut, à Château-d’Œx (VD). Suite à une inspection en avril dernier, Swissmedic a ordonné l’arrêt de sa stérilisation centrale, signifiant indirectement l’interruption de fonctionnement de son bloc opératoire.

Alors qu’on y procédait jusqu’alors à environ 350 interventions et 100 endoscopies par an, le petit établissement ne propose depuis qu’une offre médicale de base. Selon la «SonntagsZeitung», les opérations ont quant à elles été transférées à des hôpitaux partenaires.

Pour que l’hôpital vaudois puisse reprendre ce type d’activités, des investissements d’environ 800 000 francs seraient nécessaires. La construction d’un nouveau bâtiment pour se mettre aux normes et pouvoir continuer à pratiquer de petites opérations est notamment prévue, mais celle-ci n’interviendra pas avant 2025.

Ton opinion