07.08.2013 à 12:43

NeuchâtelConvention sur la sécurité entre Xamax et l'Etat

Un document sur la sécurité lors des matchs de football a été signé entre l'Etat de Neuchâtel et Neuchâtel Xamax FCS afin de lutter contre le hooliganisme.

La convention a été signée par le président du club de Neuchâtel Xamax FCS Christian Binggeli.

La convention a été signée par le président du club de Neuchâtel Xamax FCS Christian Binggeli.

Keystone

L'Etat de Neuchâtel et Neuchâtel Xamax FCS, qui milite en 1ère ligue, ont signé mercredi une convention sur la sécurité durant les matchs de football. Le document prévoit une facturation forfaitaire pour les frais de sécurité et renforce la collaboration entre Etat, police et club.

Cette convention signée par le conseiller d'Etat neuchâtelois Alain Ribaux et le président du club de Neuchâtel Xamax FCS Christian Binggeli règle les modalités sécuritaires lors des matchs à venir. Elle entre en vigueur avec effet immédiat. Elle sera ainsi appliquée le 18 août avec la venue du club de Super League d'Aarau dans le cadre de la coupe de Suisse. «Le phénomène du hooliganisme n'est pas enrayé, il reste inquiétant», a relevé le conseiller d'Etat neuchâtelois.

L'un des points importants de la convention porte sur la facturation du maintien de l'ordre. Les frais de sécurité seront réduits d'un tiers pour le club grâce à une facturation forfaitaire par rapport à la situation actuelle. Ceci bien entendu en échange de l'application des obligations fixées dans la convention.

Un budget

«Nous préférons savoir ce que va coûter un match à risques plutôt que de recevoir une facture de la police qui pourrait mettre le club en danger», a expliqué Christian Binggeli. Le club peut ainsi établir un budget pour ses charges.

La convention traite en outre des mesures en matière de prévention, d'encadrement et de suivi des supporters et des mesures pour l'identification des personnes qui contreviennent au règlement du stade de la Maladière. Elle règle aussi la vente de boissons alcoolisées dans le stade.

L'Etat de Neuchâtel dispose dès à présent d'une convention ainsi que d'une loi d'application du concordat intercantonal contre le hooliganisme.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!