Cyclisme: Cookson pas réélu à la tête de l'UCI!
Publié

CyclismeCookson pas réélu à la tête de l'UCI!

Le président de l'Union cycliste internationale a été battu par son vice-président David Lappartient. Le Français a été élu jeudi dans le cadre des Mondiaux de Bergen.

par
ATS/S.Co
L'UCI, c'est fini pour Brian Cookson

L'UCI, c'est fini pour Brian Cookson

Keystone

Petite révolution à la tête de l'UCI! Le Français David Lappartient a été plébiscité à Bergen à la présidence de l'instance pour les quatre prochaines années.

Et le score a même pris des tournures de camouflet pour le Britannique Brian Cookson. Lappartient a été préféré par 37 voix contre 8 au président sortant. Il devient ainsi le premier Français président de l'UCI depuis soixante ans.

Maire d'une petite ville de Bretagne, Lappartient, géomètre-expert de profession, était vice-président de l'UCI et président de la Confédération européenne. Durant la campagne, Cookson avait d'ailleurs ironisé sur le parcours de son adversaire, expliquant «qu'on ne dirige pas l'UCI comme une ville bretonne.»

Le Breton de 44 ans avait annoncé en juin sa candidature contre Cookson en arguant de la nécessité d'une autre gouvernance de l'UCI. Il a notamment critiqué la politique de l'UCI sur la fraude technologique (les moteurs dans les vélos).

Cookson (66 ans), ancien président de la fédération britannique, avait succédé voici quatre ans à l'Irlandais Pat McQuaid, affaibli par les turbulences de l'affaire Armstrong. Les 45 délégués votants étaient issus des cinq confédérations internationales (15 en Europe, 9 en Asie, 9 en Afrique, 9 en Amérique et 3 en Océanie).

Or, outre l'Océanie gagnée d'avance pour Cookson, le président sortant n'a pratiquement convaincu personne au moment de présenter son bilan. Un scénario inattendu, mais le cyclisme mondial peut-il encore surprendre?

Votre opinion