Suisse: Coop a fait grimper ses bénéfices en 2016

Actualisé

SuisseCoop a fait grimper ses bénéfices en 2016

L'année écoulée a été bonne pour le groupe de distribution bâlois.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Coop a accru ses profits et ses ventes en 2016 malgré un environnement toujours tendu pour le secteur du commerce de détail. Le groupe de distribution bâlois a vu son bénéfice net augmenter de 14% par rapport à l'année précédente, à 475 millions de francs.

La hausse du bénéfice est toutefois à relativiser, car l'exercice 2015 avait été pénalisé par une contribution exceptionnelle de 60 millions de francs en faveur de la caisse de pension du groupe.

Coop a de nouveau profité l'an dernier de la bonne tenue du commerce en gros et de la production. Le directeur général Joos Sutter a fait part de sa satisfaction mardi devant les médias à Muttenz (BL).

«Le moral des consommateurs se rétablit lentement, mais reste à un faible niveau». Le numéro deux du commerce de détail en Suisse derrière Migros souffre toujours du tourisme d'achat «qui continue de laisser des traces», a-t-il relevé.

Stagnation du commerce de détail

Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a augmenté de 6,6% à 763 millions de francs. La marge correspondante est restée stable à 2,8%. Comme annoncé début janvier, le chiffre d'affaires a grimpé de 5,1% à 28,3 milliards.

Le secteur du commerce de détail a réalisé un produit net de 17,2 milliards de francs, en baisse de 0,5% par rapport à 2015. Les supermarchés ont vu leur fréquentation augmenter de 2,6%.

La croissance du chiffre d'affaires de Coop a été portée par le commerce de gros et la production. Le secteur a généré des revenus de 12,2 milliards de francs, en hausse de 15,4%. Hors acquisitions, la hausse s'établit à 2,4%.

Commerce en ligne dynamique

L'exercice écoulé a été aussi marqué par la croissance soutenue du commerce en ligne. Le segment a accru son produit net de 14,6% à 1,4 milliard de francs. Dans le commerce de détail, les ventes en ligne ont progressé de 10,9% à 565 millions. Le supermarché en ligne Coop@home a encore gagné des parts de marché.

Le distributeur est également parvenu à gagner du terrain dans les assortiments durables. Le chiffre d'affaires correspondant a grimpé de 8,8% à 3,9 milliards de francs. Les seuls produits bio y ont contribué à hauteur de 1,3 milliard (+6,8%), «ce qui maintient Coop dans sa position de leader», relève le groupe.

Coop employait 85'001 collaborateurs à la fin de l'année 2016, soit 5047 de plus qu'à fin 2015. Il comptait 2476 points de vente (+64). Le groupe a investi 1,5 milliard de francs l'an dernier, dont près de 1 milliard en Suisse.

L'entreprise n'émet pas de prévision chiffrée pour l'exercice en cours. Joos Sutter se montre «prudemment optimiste» pour 2017, tablant pour cette année sur des résultats «comparables» à l'année 2016.

Acquisitions

Concernant de potentielles acquisitions, le Grison dit «regarder toutes les opportunités» et ne pas exclure de rachat. «En Suisse, il reste peu d'opportunités pour effectuer des acquisitions, mais à l'étranger nous regardons dans le secteur du commerce de gros», a-t-il précisé.

Coop s'est emparé en décembre dernier pour un montant non communiqué des magasins Aperto, «un complément idéal», selon Joos Sutter. Le patron du groupe bâlois s'est refusé à évaluer la contribution de ce rachat sur les ventes de l'exercice 2017.

Depuis plusieurs années, la coopérative étend ses activités commerciales sous différentes formes, entre grands magasins, pharmacies, supermarchés de bricolage, magasins d'appareils électroniques, restaurants et fitness.

(ats)

Ton opinion