France: Corinne Masiero nue aux César: elle assume et répond aux détracteurs
Publié

FranceCorinne Masiero nue aux César: elle assume et répond aux détracteurs

Finissant entièrement nue sur la scène de l’Olympia pour alerter les pouvoirs publics sur la situation des intermittents, l’actrice n’a pas fait l’unanimité. Elle explique sa démarche.

1 / 3
Corinne Masiero sur la scène de l’Olympia le 12 mars dernier avec à ses côtés Marina Fois.

Corinne Masiero sur la scène de l’Olympia le 12 mars dernier avec à ses côtés Marina Fois.

Corbis via Getty Images
Corinne Masiero durant son discours pour que le gouvernement réagisse.

Corinne Masiero durant son discours pour que le gouvernement réagisse.

Corbis via Getty Images
Lors de son arrivée à la 46e cérémonie des César.

Lors de son arrivée à la 46e cérémonie des César.

Getty Images

La 46e cérémonie des César du cinéma s’est déroulée à Paris, ce 12 mars 2021. Seulement voilà, alors que cette édition devait sonner le vent du renouveau et de l’apaisement à la suite de l’édition polémique de l’an passé, la pandémie est passée par là et a assommé la culture.

L’événement a donc servi de tribune aux artistes pour alerter notamment le gouvernement sur ses manquements. C’est à ce titre que Corinne Masiero a investi la scène en venant remettre le prix des Meilleurs costumes. Elle s’est mise à nu, littéralement, pour soutenir les intermittents. Les internautes ont largement applaudi et plébiscité la comédienne. D’autres en revanche, ont grincé des dents, comme Jean-Marie Bigard ou Isabelle Balkany. Dans les colonnes du «Parisien», la comédienne de 57 ans a tenu à revenir sur ce moment choc de la cérémonie. Loin d’être sensible aux critiques, elle assume entièrement son acte et le justifie.

Messages sexistes

Corinne Masiero a expliqué qu’elle avait déjà réfléchi à une action lorsqu’elle participait aux ateliers de l’académie des César. «Moi, je fais partie des InterLuttants 59-62 (ndlr: un collectif d’intermittents du spectacle du Nord et du Pas-de-Calais) depuis 2003», a-t-elle d’abord confié. Pour elle, il faut certes des négociations, mais également des actions fortes pour faire bouger les choses. Si elle a ensuite confirmé avoir planifié son «happening», elle a souligné que personne n’était au courant de la teneur de celui-ci: «J’ai dit que j’allais sans doute changer un peu le texte. Comme pour toute action, il ne faut pas prévenir pour ne pas mettre les gens dans la merde, j’assume donc seule ce qui s’est passé ensuite. J’ai préparé mon texte modifié et avec l’aide de deux costumières qui m’ont aidée à écrire des phrases sur mon dos, j’ai attendu le dernier moment», a-t-elle poursuivi.

Consciente néanmoins que ce message ait pu déranger, elle a déclaré qu’elle était insensible aux critiques. «Quand on fait quelque chose, il y a toujours des gens qui ne sont pas d’accord et là, il y avait aussi des messages sexistes car on est dans une société patriarcale: on ne doit pas montrer son cul quand on a passé 25 ans et qu’on ne fait pas du 36. Je pensais même avoir plus de réactions du côté des méchants. Je m’en fous.»

Corinne Masiero souhaite que son intervention permette de «faire changer les choses.» «Il faut que cela bouge car on n’en peut plus, on est au bout, a confié l’actrice. On est en train de crever, de s’asphyxier.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion