Londres: Coronavirus: cherche des cobayes d’accord d’être contaminés
Actualisé

LondresCoronavirus: cherche des cobayes d’accord d’être contaminés

Une société britannique veut infecter 24 personnes pour tenter d’élaborer un vaccin.

par
lematin.ch
Des recherches sur le coronavirus sont menées aux quatre coins de la planète. Ici, un médecin italien inspectant un échantillon.

Des recherches sur le coronavirus sont menées aux quatre coins de la planète. Ici, un médecin italien inspectant un échantillon.

Keystone

Être payé 3500 livres – quelque 4300 francs – pour «passer deux semaines à se détendre devant la télévision, à jouer à des jeux vidéo ou à rattraper un peu de lecture» semble tentant, écrit le «Times». Il y a cependant une «petite» contrepartie. Il faut accepter d’être complètement isolé du monde. Et surtout d’être infecté par le coronavirus.

Un laboratoire de l’est de Londres cherche en effet 24 volontaires pour vivre en quarantaine. Ces cobayes seront infectés par deux souches de coronavirus bien moins dangereuses que celle responsable de l’actuelle épidémie mondiale. Le but? Tenter d’élaborer un vaccin.

Symptômes comparables mais plus légers

Toux, essoufflement: les deux souches concernées, 0C43 et 229E, devraient provoquer des symptômes comparables à ceux du nouveau coronavirus. Mais bien plus légers, explique le «Daily Star». La logique? Des chercheurs pensent qu’un vaccin capable de lutter contre ces deux souches pourrait également s’avérer efficace contre l’épidémie de covid-19.

Cette expérience voulue par la société Hvivo doit cependant encore obtenir l’aval de l’organisme britannique d’autorisation et de surveillance des médicaments (MHRA), précise le quotidien.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, une vingtaine de laboratoires publics ou privés dans le monde cherchent actuellement à développer un vaccin contre le coronavirus. Outre l’urgence sanitaire, un futur vaccin représentera un marché qui devrait peser des milliards de francs.

R.M.

Votre opinion