14.10.2020 à 23:05

PandémieL’Allemagne durcit ses restrictions face au coronavirus

Berlin a donné un tour de vis à son protocole sanitaire, après avoir enregistré un record de nouveaux cas en 24 heures, avec plus de 6600 cas.

L’Allemagne a comptabilisé 6638 cas de coronavirus en 24 heures, un record pour le pays depuis l’éclatement de la pandémie de Covid-19, selon des données officielles publiées jeudi. Cette information est intervenue quelques heures seulement après l’annonce de nouvelles restrictions dans les 16 Etats régionaux, visant justement à empêcher la résurgence de la pandémie. Le précédent bilan le plus élevé de contaminations quotidiennes remonte à 28 mars avec 6294 cas.

Le nombre de participants à des évènements privés sera par exemple limité dans les régions enregistrant plus de 35 nouvelles contaminations pour 100'000 habitants sur sept jours. Dans ces régions, le port du masque sera obligatoire partout où les gens sont proches les uns des autres pour un certain temps. Les rassemblements seront limités à 25 personnes dans les établissements publics et 15 dans les salles privées.

«Je suis convaincue que ce que nous allons faire maintenant va déterminer la manière dont nous traverserons cette pandémie», a commenté la chancelière. «Nous pouvons voir (…) que le taux d’infections augmente et que dans certaines régions il est très élevé», a-t-elle ajouté. «C’est la raison pour laquelle nous devons empêcher une croissance incontrôlée ou exponentielle».

Les chiffres de l’épidémie y sont au même niveau que lors de la première vague mi-avril. Angela Merkel a tiré la sonnette d’alarme.

Les chiffres de l’épidémie y sont au même niveau que lors de la première vague mi-avril. Angela Merkel a tiré la sonnette d’alarme.

AFP

Plus de 5000 nouveaux cas mercredi

Si le chiffre de 50 nouvelles contaminations pour 100’000 habitants est franchi, des règles encore plus draconiennes seront imposées, comme la limitation des réunions privées à dix personnes de deux foyers maximum et la fermeture des restaurants à 23h00. Le gouvernement fédéral et les Länder, qui sont responsables des politiques de santé, ont passé huit heures mercredi à élaborer ces règles qui tentent d’unifier des situations extrêmement disparates, conséquence du fédéralisme.

5132 nouvelles infections ont été détectées mercredi en Allemagne, soit une augmentation de 1000 cas en plus par rapport aux 4122 recensés mardi, selon l’Institut Robert Koch, qui y fait foi en la matière. En tout, l’Allemagne dénombre 334’585 personnes qui ont été infectées depuis le début de la pandémie, dont 9677 qui n’y ont pas survécu, soit 43 décès de plus par rapport à la veille.

Les chiffres de l’épidémie y sont au même niveau que lors de la première vague mi-avril mais restent encore sous le pic atteint fin mars et début avril, quand le pays dénombrait 6000 nouveaux cas quotidiens.

En Irlande, interdiction de se rendre visite

Les citoyens irlandais n’auront plus le droit de se rendre les uns chez les autres, et les régions frontalières avec l'Irlande du Nord vont être soumises à de nouvelles restrictions drastiques pour lutter contre la propagation de la pandémie, a annoncé mercredi le Premier ministre Micheal Martin. La population, à l’exception des «travailleurs essentiels», doit «travailler depuis la maison», a ajouté le Premier ministre.

Plus tôt, l'Irlande du Nord a annoncé pour un mois les mesures les plus contraignantes au Royaume-Uni face à une «augmentation très inquiétante du nombre de cas et des hospitalisations», selon les mots de la Première ministre Arlene Foster. Les pubs et restaurants devront fermer à partir de vendredi, les vacances scolaires seront étendues à deux semaines, les commerces ne pourront plus vendre d’alcool à partir de 20H00 et les rassemblements de plus de 15 personnes, hormis les événements sportifs autorisés, seront interdits.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!