Actualisé 25.03.2020 à 11:21

Coronavirus: mystère autour de la mort d’un adolescent

Californie

Les autorités ont annoncé qu’un mineur avait succombé au virus avant de semer la confusion en revenant partiellement en arrière.

par
lematin.ch
La Californie est en confinement, avec ordre donné à la population de cesser toutes les activités «non essentielles» et d'éviter autant que possible tout déplacement. Ici un test pratiqué par une infirmière.

La Californie est en confinement, avec ordre donné à la population de cesser toutes les activités «non essentielles» et d'éviter autant que possible tout déplacement. Ici un test pratiqué par une infirmière.

Keystone

Une grande confusion règne autour du décès d’un adolescent de Lancaster, à une quarantaine de kilomètres au nord de Los Angeles. Mardi, rapporte l’AFP, les autorités sanitaires du comté de Los Angeles ont d’abord annoncé dans un communiqué trois nouveaux décès lié à l’épidémie, dont «un jeune âgé de moins de 18 ans».

Suite à ce cas qui serait la première victime mineure connue du coronavirus sur le sol américain, les autorités californiennes ont exhorté les jeunes à respecter les consignes de sécurité. Pour le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, ce décès doit être une prise de conscience et inciter tout le monde à respecter les règles de «distanciation sociale» qu'il a ordonnées dans tout l'Etat.

«Les jeunes, cela peut vous toucher aussi. Sachez que votre comportement peut sauver une vie et peut coûter une vie. Et que cette vie peut être la vôtre», a averti le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, lors d'une conférence de presse.

«Un cas complexe»

Mais les mêmes autorités sanitaires ont ensuite publié un second communiqué précisant que les causes du décès du mineur devaient encore être validées par des experts fédéraux.

«Bien que des tests préliminaires aient indiqué un résultat positif au Covid-19, le cas est complexe et il pourrait y avoir une autre explication à ce décès. Le respect de la vie privée des patients nous empêche de communiquer des détails supplémentaires pour le moment», est-il indiqué, comme l’explique le «Los Angeles Times».

Mort d'un choc septique?

Aucune précision officielle n'a été donnée sur l'âge exact ou le sexe de la jeune victime. Mais le maire de Lancaster R. Rex Parris a affirmé dans «The Press-Telegram» que le défunt était un adolescent de 17 ans, qui est tombé malade cinq jours avant son décès.

Selon le maire de Lancaster l’ado serait mort d’un choc septique. «Tout le monde devrait être vraiment horrifié. On nous a dit et nous pensions que cela ne tuerait pas les enfants et nous avons appris aujourd'hui que c'était faux», commente-t-il dans «The Press-Telegram». «Comment est-ce que la situation pouvait-elle devenir plus horrible qu'elle ne l’était déjà? Exactement comme ça».

Encore de la confusion

Il semble cependant qu’il soit trop tôt pour associer définitivement ce décès avec l’épidémie de coronavirus. Pour ajouter à la confusion, le maire a parlé d’un adolescent qui était «en bonne santé». Tandis que les autorités sanitaires californiennes ont dit ne pas savoir s’il souffrait d’une autre pathologie.

D'après les experts, rappelle tout de même l’AFP, le coronavirus prend rarement des formes sévères chez les enfants et très peu de cas mortels ont été rapportés dans le monde depuis le début de la pandémie.

Renaud Michiels avec les agences

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!