Hockey sur glace : Cory Conacher à Berne avec effet immédiat
Publié

Hockey sur glace Cory Conacher à Berne avec effet immédiat

Le club de la capitale a accepté de reprendre le contrat de l’attaquant du Lausanne HC. Il était arrivé l’été dernier à la Vaudoise aréna et a déjà porté les couleurs du CP Berne par le passé.

par
Grégory Beaud
Cory Conacher (à g.) n’aura pas fait long à Berne.

Cory Conacher (à g.) n’aura pas fait long à Berne.

freshfocus

Alors qu’il avait signé un contrat de trois ans avec Lausanne l’an passé, Cory Conacher quitte déjà les bords du Léman. L’ailier a en effet été cédé à Berne, qui a repris avec effet immédiat les deux dernières années de contrat du Canadien.

Signé par Jan Alston, l’ancien directeur sportif, Cory Conacher n’a jamais atteint le niveau qui était le sien lors de son premier passage en Suisse, lors de la saison 2015-2016. C’est justement sous les couleurs de Berne qu’il avait été flamboyant avec 52 points en 48 matches. Depuis le début de l’exercice actuel, l’attaquant aux 203 matches de NHL a porté le maillot du LHC à 21 reprises et totalisé 14 points. Selon certaines indiscrétions, il ne donnait pas satisfaction à Petr Svoboda, le nouveau boss du LHC.

Lausanne sur le marché

Avec ce départ, le Lausanne HC se retrouve désormais avec cinq étrangers sous contrat: deux défenseurs (Vladimir Roth et Mark Barberio) ainsi que trois attaquants (Cory Emmerton, Charles Hudon et Brian Gibbons). Selon nos informations, les Lions sont sur le marché pour engager un joueur importé supplémentaire… voire deux. La date limite pour engager des éléments évoluant hors de Suisse a été repoussée à la fin du mois.

Dans cette optique, une piste mène au défenseur finlandais Otso Rantakari qui a porté les couleurs de Davos et Bienne la saison passée. La blessure de Mark Barberio justifierait-elle une telle embauche? D’après nos sources, son épaule le fait souffrir. A quel point? De la réponse à cette question peut dépendre la venue ou non de l’arrière finlandais. L’état de santé du canonnier nordique pourrait également jouer un rôle. Actuellement sélectionné avec la Finlande, il s’est blessé ce week-end et recevra les résultats d’une IRM ces prochains jours.

Toujours est-il que Petr Svoboda, qui a déjà utilisé six licences pour des étrangers, en a encore deux à disposition. Il est très possible que ces options soient prises dans un futur proche.

Votre opinion