Hockey sur glace: Cory Schneider, une possibilité pour les clubs suisses?

Publié

Hockey sur glaceCory Schneider, une possibilité pour les clubs suisses?

La mise à l'écart du gardien par les New Jersey Devils alimente les spéculations. L'Américain, qui possède aussi la nationalité helvétique, débarquera-t-il en Suisse la saison prochaine?

par
Cyrill Pasche
Cory Schneider a été rétrogradé chez les Binghampton Devils, en AHL.

Cory Schneider a été rétrogradé chez les Binghampton Devils, en AHL.

Keystone

Plusieurs clubs suisses ont actuellement un «problème de gardiens», comme Berne et Lugano, ou s'apprêtent à en connaître un tantôt, à l'image de Bienne, qui devra gérer la retraite prévue de Jonas Hiller à compter de la saison prochaine.

L'annonce de la mise à l'écart de Corey Schneider (33 ans), placé au ballottage lundi par les New Jersey Devils avant d'être probablement rétrogradé en AHL malgré deux années de contrat à six millions de dollars restantes à écouler jusqu'en 2022, a de quoi alimenter les spéculations.

La particularité de Schneider, qui fut durant plusieurs saisons l'un des meilleurs portiers de la NHL? Son arrière-grand père étant originaire de Reigoldswil, petite commune de 1600 âmes dans le canton de Bâle-Campagne, le gardien américain possède également la nationalité suisse. C'est en effet à ses 18 ans que son père l'a encouragé à effectuer les démarches administratives en Suisse.

Il connaît déjà Ambri et Gottéron

Schneider n'est pas inconnu en Suisse puisqu'il a disputé huit matches avec Ambri durant la grève de la NHL lors de la saison 2012-2013 ainsi que deux rencontres sous le maillot de FR Gottéron à la Coupe Spengler 2012.

Rencontré à Berne lors du passage l'an dernier des Devils lors du match exhibition contre le CP Berne, Schneider avait laissé la porte entre-ouverte à une éventuelle fin de carrière en Suisse. «Pourquoi pas, on verra bien ce que l'avenir me réserve mais c'est en effet une possibilité, avait-il confié. Mais j'en encore quelques années devant moi en NHL avant de penser à tout cela».

Même s'il va tenter de retrouver sa forme d'antan en AHL - où il sera en concurrence avec l'ex gardien du HC Davos, Gilles Senn - sa fin de carrière en NHL, comme le laissent suggérer les récents événements, pourrait toutefois survenir bien plus tôt que prévu. Il est en effet possible que les Devils, l'été prochain, rachète les deux années de contrats au moyen d'un «Buyout» et libèrent ainsi leur gardien de tout engagement.

Une aubaine pour un club suisse? «Je pense qu'il y a peu de chances qu'il soit sur le marché pour la saison prochaine», explique le directeur sportif du HC Bienne, Martin Steinegger, qui n'a sans doute pas particulièrement envie de dévoiler ses cartes alors qu'il aura à gérer l'après Hiller. «Par contre, en cas de buyout, il deviendrait accessible financièrement pour un club suisse.»

Opéré à une hanche l'automne dernier et mis à rude épreuve physiquement tout au long de sa carrière, la durabilité du gardien américano-suisse, dont les performances n'ont cessé de décliner ces dernières années, n'est toutefois pas garantie…

Ton opinion