Actualisé 12.08.2019 à 08:32

Coulée à Chamoson: un homme et une fillette de 6 ans introuvables

Valais

Cette lave torrentielle était d'une intensité jamais vue selon les témoins. Les deux personnes disparues ont peut-être été emportées dans le Rhône.

par
Eric Felley
1 / 4
Peu après 18 heures dimanche, un orage d'une rare intensité à déclenché une coulée de boue sur Chamoson dans le lit de la Losentze. Du jamais vu à cet endroit.

Peu après 18 heures dimanche, un orage d'une rare intensité à déclenché une coulée de boue sur Chamoson dans le lit de la Losentze. Du jamais vu à cet endroit.

Daniel Masotti
Deux voitures ont été emportées sur la route. Une avec deux occupants à l'intérieur et l'autre vide qui a été retrouvée ce matin.

Deux voitures ont été emportées sur la route. Une avec deux occupants à l'intérieur et l'autre vide qui a été retrouvée ce matin.

Daniel Masotti
La masse de boue et de terre qui a dévalé dans la Losentze a complètement transformé son lit en un toboggan, débordant à plusieurs endroits dans les vignes.

La masse de boue et de terre qui a dévalé dans la Losentze a complètement transformé son lit en un toboggan, débordant à plusieurs endroits dans les vignes.

Daniel Masotti

«J'ai pu finalement rentrer chez moi grâce à une voiture qui a réussi à passer, mais ce matin, il faudrait que j'aille récupérer la mienne». La journaliste Janine Berthouzoz, qui vit aux Mayens-de Chamoson (VS), n'en croit pas ses yeux ce lundi. La lave torrentielle, qui s'est déversée hier en début de soirée peu après 18 heures dans le lit de la Losentze sur les hauts de Chamoson, a surpris tous les habitants de l'endroit par son ampleur : «C'est le désastre par ici, c'est incroyable!»

Un homme et un enfant

Deux personnes sont toujours portées disparues. Selon la police cantonale il s'agit d'un Genevois de 37 ans et une fillette de 6 ans, qui ont été emportés dans leur véhicule, d'après plusieurs témoignages. Des recherches ont eu lieu toute la nuit, mais ce matin, on est toujours sans nouvelles d'eux. Au total, une septantaine de professionnels sont mobilisés pour retrouver les infortunés du côté du hameau du Châtelard. Le météorologue Daniel Masotti explique qu'il n'a jamais vu une telle lave: «Je suis l'évolution des torrents de la commune depuis 1978. Je n'ai jamais vu une telle quantité de boue, c'est énorme.»

Une épisode très intense

Si l'on ne retrouve pas les deux disparus et leur véhicule, c'est qu'ils ont peut-être fini dans le Rhône. Un deuxième véhicule, vide, a été emporté, mais retrouvé lundi matin. En effet, une grosse quantité de boue a fini sa course dans le fleuve, tandis que le reste s'est répandu dans les vignes et les forêts le long du cours d'eau: «On a pu constater un pic de crue au site de Branson en aval dans le Rhône, note Daniel Masotti. La particularité de cet événement est la rapidité avec laquelle cela s'est passé. Il n'est pas tombé des quantités de pluie, mais énormément en très peu de temps. S'il avait plu pendant une heure à ce rythme, cela aurait donné 461 millimètres!» Soit presque l'équivalent de ce qu'il pleut à Sion en une année... D'autres orages sont annoncés dans la journée.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!