24.01.2020 à 05:17

TennisCoup de tonnerre à Melbourne, Serena Williams battue!

L’Américaine a encore échoué dans sa quête d’un 24e titre en Grand Chelem. Elle a chuté en trois sets contre la Chinoise Wang Qiang (6-4, 6-7, 7-5).

1 / 54
Novak Djokovic s'en va après la traditionnelle séance photos du vainqueur de l'Open d'Australie au lendemain de son titre.

Novak Djokovic s'en va après la traditionnelle séance photos du vainqueur de l'Open d'Australie au lendemain de son titre.

Keystone
Novak Djokovic prend la pose avec le trophée Norman Brookes Challenge au lendemain de son sacre.

Novak Djokovic prend la pose avec le trophée Norman Brookes Challenge au lendemain de son sacre.

Keystone
A Melbourne Park, les supporters serbes ont fait la fête une bonne partie de la nuit pour célébrer leur compatriote.

A Melbourne Park, les supporters serbes ont fait la fête une bonne partie de la nuit pour célébrer leur compatriote.

Keystone

Serena Williams n’y arrive décidément plus! Trois ans après son 23e titre du Grand Chelem, ici même à Melbourne et alors qu’elle était déjà enceinte de sa fille Olympia, l’Américaine n’en finit plus de vivre des terribles désillusions sur les plus grands courts du monde. La dernière en date l’a vue céder vendredi après-midi face à la Chinoise Wang Qiang (29e mondiale), laquelle jouait pourtant son premier troisième tour à l’Open d’Australie.

Empruntée physiquement, imprécise dans ses frappes, Serena Williams aurait même pu prendre la porte plus rapidement. Ce n’est en effet qu’un coup droit énorme – winner à 143 km/h – qui lui a permis de ne pas laisser Wang Qiang se détacher 6-4, 5-2. Trois jeux plus tard, l’ancienne protégée du regretté Peter McNamara servait pour le match. Mais rattrapée par ses nerfs et la réaction de championne de Serena, la Chinoise s’écroulait au tie-break et les deux jeunes femmes partaient pour un troisième set incertain.

Dans une Rod Laver Arena comme paralysée par la crispation, Serena Williams semblait alors avoir fait le plus dur pour s’extraire du piège. Mais de manière assez inexplicable, elle craquait au moment de servir pour le tie-break (avec des balles neuves). Quatre mois après avoir été corrigée par la cadette des Williams à New York (6-1, 6-0 en 45 minutes), Wang Qiang pouvait célébrer la plus belle victoire de sa carrière. À 38 ans et après quatre finales perdues, Serena Williams reste, elle, bloquée à une longueur du record de titres en Grand Chelem détenu par Margaret Court. Pour elle, le temps passe et il nourrit le doute.

Mathieu Aeschmann, Melbourne

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!