06.04.2013 à 20:58

RugbyCoupe d'Europe: Clermont plein gaz vers les demies (COMPTE RENDU)

CLERMONT-FERRAND, 06 avr 2013 (AFP) - Clermont, fort de ses expériences passées et emmené par son talentueux ailier Sitiveni Sivivatu, a affirmé son statut de prétendant au titre de champion d'Europe en franchissant sans trembler le premier obstacle, Montpellier (36-14), en quarts de finale samedi.

Pour leur troisième quart en quatre ans, les Clermontois étaient attendus. Par toute l'Europe du rugby qu'ils ont impressionnée en poules et par leur public qui assistait pour la première fois à un match de phase finale européenne. "On savait que ça allait être compliqué", admettait le demi de mêlée Morgan Parra. Et le novice montpelliérain, qui disputait son premier quart pour sa deuxième participation à la compétition, a crânement entamé la rencontre, confisquant le ballon et déployant son jeu dans le sillage des puissants Tulou et Gorgodze et du véloce ailier Timoci Nagusa. Mais au bout de 23 minutes de domination, il ne menait que 9 à 3. La perte de son stratège François Trinh-Duc, victime d'une entorse d'une cheville (27e), a marqué la fin de la mainmise de Montpellier. En cinq minutes, les Clermontois ont pris l'ascendant avec deux essais de Wesley Fofana (28e), sur un service au pied de Parra, puis de Rougerie (33e) après une splendide percée de l'ailier All Black Sitiveni Sivivatu. Ce furent les 12 premiers points d'un cinglant 33-5. Trois nouveaux essais, du virevoltant Sivivatu au terme d'un spectaculaire slalom (53e), Lee Byrne (67e) et Napolioni Nalaga (76e), ont mis un terme aux espoirs des Montpelliérains qui ont buté sur une des meilleures défenses du tournoi. "L'an dernier, on était passé sur un gros match chez les Saracens puis on avait perdu en demi-finale, rappelle cependant Parra. On est peut-être plus fort mentalement, mais c'est encore un peu tôt pour le dire. Si on passe cette demie -- contre les Harlequins champions d'Angleterre ou les Irlandais du Munster le 27 avril à Montpellier -- et qu'on est en finale, alors je vous dirai Ce n'est pas la même équipe, on a appris ". sva/chc

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!