Publié

VoileCoupe de l'America - Emirates Team New Zealand débarque Dean Barker

WELLINGTON, 26 fév 2015 (AFP) - Emirates Team New Zealand (ETNZ), finaliste de la Coupe de l'America en septembre 2013 à San Francisco contre le "defender" américain Oracle Team USA, a annoncé jeudi que Dean Barker ne sera plus le skipper des Kiwis pour la prochaine "Cup", en 2017 aux Bermudes.

Régleur en 2013 sur le catamaran AC72 néo-zélandais, Glenn Ashby a été nommé directeur sportif et partagera la barre avec Pete Burling, 24 ans, la dernière pépite de la voile kiwi. ETNZ souhaite que Barker reste avec l'équipe en tant qu'entraîneur responsable de la performance, mais il n'a pas encore donné sa réponse à cette proposition. Cette structure se met en place au moment même où la nouvelle base d'ETNZ ouvre ses portes à Auckland. Dans un entretien à une télévision locale, Barker s'est déclaré "écoeuré" par la façon dont il est traité par l'équipe dirigée par Grant Dalton, ajoutant avoir auparavant reçu des assurances que les rumeurs de sa mise à l'écart étaient infondées. "Nous espérons garder Dean et ses 20 ans d'expérience de la Coupe de l'America, a déclaré Dalton dans un communiqué. Mais nous considérons aussi qu'il est temps de donner à quelqu'un de plus jeune la barre du bateau qui représentera notre pays". Barker, 42 ans, a rétorqué que le job d'entraîneur ne lui plaisait guère. "Je suis un marin et j'adore la compétition, a-t-il dit. Ce poste (de responsable de la performance) n'est pas un poste de naviguant. C'est de la compilation de données, de l'analyse. Ce n'est pas pour ça que j'ai signé quand j'ai rejoint Team New Zealand". Des médias néo-zélandais ont laissé entendre que Barker pourrait intenter un procès à son ancienne équipe mais cette information n'a pas été confirmée. En dépit de son jeune âge, Burling possède déjà un palmarès impressionnant, avec entre autres une médaille d'argent aux JO-2012 en 49er (avec Blair Tuke) ainsi que cinq titres de champion du monde en 420 (2006/2007), 49er (2013/2014) et Moth, en janvier dernier. Il avait à cette occasion battu une ribambelle de spécialistes de la Coupe de l'America... dont Barker. Oracle Team USA s'était imposé par 9 victoires à 8 face à ETNZ à San Francisco après avoir été mené 8 à 1, l'un des plus formidables come-backs de l'histoire du sport. ns-heg/chc

(AFP)

Votre opinion