Publié

VoileCoupe de l'America: Luna Rossa dit oui mais veut un aménagement des règles

ALAMEDA (Etats-Unis), 18 mai 2013 (AFP) - Le défi italien Luna Rossa a confirmé vendredi sa participation à la Coupe de l'America à la voile, remise en cause après le décès d'un équipier d'Artemis Racing dans un chavirage, mais a demandé un abaissement des limites de vent pour des raisons de sécurité.

"Il est très important de réduire les limites de vent (au-delà desquelles les catamarans ne prennent pas la mer, ndlr) au niveau que nous demandons", a déclaré le patron de Luna Rossa, l'homme d'affaires italien Patrizio Bertelli, lors d'une conférence de presse à Alameda, dans la baie de San Francisco. A défaut, Luna Rossa a demandé que chaque équipe ait le droit de renoncer à courir une régate, sans les pénalités financières qui existent actuellement, si elle juge les conditions trop périlleuses. "C'est un droit fondamental d'un équipage de décider s'ils veulent ou non aller sur l'eau, a expliqué Bertelli. Et il devrait en être ainsi lors de la Coupe de l'America." Les Italiens ont fait part de leurs requêtes vendredi lors de la première réunion des quatre équipes engagées avec le comité d'experts mis sur pied en début de semaine pour examiner les circonstances de l'accident mortel du 9 mai. Le Britannique Andrew Simpson avait perdu la vie dans le chavirage du catamaran AC72 du défi suédois Artemis Racing, qui s'entraînait en baie de San Francisco, où doit avoir lieu cet été la plus célèbre des épreuves de voile. Dans un communiqué, les organisateurs de la 34e "Cup" ont pris note du "vote de confiance" de Luna Rossa quant à sa participation mais se sont déclarés "déçus" que les Italiens puissent envisager de ne pas forcément respecter le court moratoire sur l'utilisation des bateaux recommandé jusqu'au 23 mai. Le comité d'experts a en effet demandé jeudi aux quatre équipes impliquées (trois challengers -Luna Rossa, Artemis et Emirates team new Zealand- et le defender américain Oracle) de ne pas naviguer sur leur AC72 ni leur AC45 (même type de catamaran à aile rigide mais en plus petit) jusqu'au milieu de la semaine prochaine pour lui laisser le temps d'approfondir son enquête. Cet été, les trois challengeurs s'affronteront dans un premier temps pour la Coupe Louis-Vuitton (7 juillet-30 août) et le vainqueur défiera ensuite Oracle pour la Coupe de l'America proprement dite (7-21 septembre). gc/bpe/et

(AFP)

Votre opinion