Publié

FootballCoupe des Confédérations - Malgré la déroute, "une grande victoire" pour Tahiti

RIO DE JANEIRO, 20 juin 2013 (AFP) - Le sélectionneur de Tahiti, Eddy Etaeta, a estimé que son équipe avait remporté jeudi "une grande victoire" malgré les 10 buts encaissés face à l'Espagne, la plus lourde défaite jamais enregistré dans un tournoi organisé par la Fifa.

"C'est une énorme surprise ce qui nous est arrivé au Brésil, parce que malgré cette déroute, nous avons reçu un soutien immense du public", a déclaré Etaeta en conférence de presse. "Nous avons remporté une grande victoire (...) Nous avons gagné le coeur du public. Obrigado ( merci en portugais) à tous", a-t-il ajouté, visiblement ému. A l'issue de la rencontre, les joueurs de Tahiti, petit Poucet de la compétition, ont été chaleureusement applaudis par les 71.000 spectateurs du mythique stade Maracana. Selon leur sélectionneur, les joueurs de Tahiti sont désormais plus connus au Brésil que dans leur propre pays. "Nous savions que nous allions jouer dans une compétition de niveau international, le soutien que nous recevons ici est fantastique et cela va nous permettre d'être plus connus", a estimé Etaeta. Le gardien polynésien, Mikaël Roche, avait des sentiments mêlés. "Je déteste encaisser des buts, a-t-il dit, c'est-à-dire que dix, ça me fait très mal, c'est plus douloureux que ma main (sur laquelle avait marché Torres pendant le match, ndlr). Mais bon, c'est le jeu". "J'aimerais remercier les gens du stade, ils ont été impressionnants, a-t-il ajouté. C'est incroyable, ça nous est allé au fond du coeur. Ils ne nous connaissent pas et nous applaudissent comme ça..." Roche a été constamment soutenu par le public, qui l'a encouragé dans ses arrêts et ses erreurs. A la fin du match, le portier a baisé la pelouse du Maracana, pratiquement seul, et a récolté une immense ovation du public, pour ce qui pourrait bien être le souvenir le plus grandiose de sa carrière. vel-al/ybl/mpd

(AFP)

Ton opinion