23.09.2015 à 12:32

quitationCoupe des nations/finale: les Néerlandais en pole position (PRESENTATION)

Déjà champions du monde et d'Europe, les Néerlandais sont les favoris logiques de la finale de la Coupe des nations de saut d'obstacles, qu'ils ont remportée de surcroît en 2014, de jeudi à samedi à Barcelone.

On ne change pas une équipe qui gagne et le chef d'équipe Rob Ehrens a reconduit le même quatuor de cavaliers en or aux Jeux équestres mondiaux 2014 et aux Championnats d'Europe 2015.

Jeroen Dubbeldam et le hongre SFN Zenith SFN, également sacrés en individuels à Caen et à Aix-la-Chapelle, conduisent les Oranje .

"Seules les médailles restent", remarque Dubbeldam, champion olympique en individuels il y a 15 ans à Sydney. C'est que le cavalier de Zwolle (nord) doit cibler ses objectifs avec un seul crack dans son piquet. Seulement 65e mondial au classement de la Fédération équestre internationale (FEI), le Batave n'a pas accès au circuit très rémunérateur du Global Champions Tour (GCT).

Mais, à Barcelone aussi, il y aura beaucoup d'argent à gagner. Le fonds saoudien Furusiyya offre pour la seule Coupe des nations une allocation de 1,5 million d'euros, dont un tiers à l'équipe vainqueur.

Numéro un du ranking, le Britannique Scott Brash a une tout autre politique. Déjà absent à Aix-la-Chapelle, où ses équipiers, quatrièmes, avaient néanmoins assuré l'essentiel en se qualifiant pour les Jeux de Rio, Brash n'a pas fait le voyage de Barcelone.

L'Ecossais n'arrête pas de sillonner le monde. Dimanche dernier, en selle sur Hello Sanctos, autre hongre de génie de l'élevage néerlandais (Kwpn), il a même décroché la lune à Calgary (Canada) en gagnant le Grand Prix, troisième étape du Rolex Grand Slam. Déjà vainqueur des étapes de Genève et Aix-la-Chapelle, Brash a empoché le bonus de 1 million de dollars (quelque 900.000 euros).

Devenue mondiale depuis trois ans, la finale de la Coupe des nations, compétition plus que centenaire, a réussi son lifting .

Dès jeudi, sur le terrain en sable du Real Club de Polo, il faudra être costauds pour s'extraire du premier tour qu'affrontent 19 pays, en vue de l'acte final à huit programmé samedi soir. D'autant que la nouvelle version de la compétition ne prévoit qu'une manche.

Le programme:

Jeudi 24 septembre (à partir de 14h30 GMT): qualifications (une manche) avec 19 nations

Vendredi 25 septembre (19h00 GMT): finale de consolation (une manche) pour les équipes classées de 9 à 19 jeudi

Samedi 26 septembre (19h00 GMT): finale (pour les équipes de 1 à 8)

asc/pel

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!