28.11.2014 à 12:36

skiCoupe du monde/Lake Louise: Jansrud pour faire oublier Svindal (PRESENTATION)

En l'absence d'Aksel Lund Svindal, sextuple lauréat dans la station canadienne, son compatriote Kjetil Jansrud se retrouve investi des ambitions norvégiennes lors de la première étape de vitesse de la Coupe du monde de ski alpin, samedi (descente) et dimanche (super-G) à Lake Louise (Canada).

Jansrud a de l'expérience, ayant conquis l'or du super-G et la médaille de bronze de descente aux JO de Sotchi, en février dernier. Mais, de là à faire oublier Svindal, il y a une marge. La piste de Lake Louise n'est pas assez technique au goût de Jansrud, 29 ans. D'ailleurs, comme meilleur résultat, le skieur de Stavanger peut seulement arguer d'une 9e place en descente il y a deux ans. Et c'est pourquoi le Viking ne veut pas accorder beaucoup d'importance au scratch qu'il a signé lors du premier entraînement mercredi, même s'il y a devancé le Canadien Manuel Osborne-Paradis et l'Autrichien Matthias Mayer, champion olympique de descente. En raison d'une abondante chute de neige, les organisateurs ont dû annuler le second entraînement jeudi et le troisième, vendredi, n'est pas assuré. Mais la descente ne semble pas en danger, les services météo prévoyant une amélioration pour le week-end, avec toujours des températures polaires (environ moins 25 degrés). Outre Svindal, probablement indisponible toute la saison, Ted Ligety et Bode Miller, locomotives de l'US Team, ne participeront pas aux épreuves canadiennes. Blessé au poignet gauche, Ligety espère renouer avec le circuit début décembre à Beaver Creek (Colorado). Candidat déclaré au gros globe du classement général, le roi du géant ne peut pas se permettre trop d'impasses. Le vétéran (37 ans), opéré du dos, devra pour sa part patienter jusqu'à la mi-janvier. Trois absents illustres pour un revenant, Mayer donc. Le Carinthien, forfait pour l'ouverture le 26 octobre à Sölden après une mauvaise chute à l'entraînement (déchirure ligament interne du genou droit et contusion à la colonne vertébrale), est à nouveau d'attaque. Typé technicien , le champion olympique avait pris la deuxième place du super-G de Lake Louise il y a un an. En 2013, la descente avait été remportée par l'Italien Dominik Paris, qui continue pourtant de ne pas apprécier la pente de l'Alberta, estimant qu'elle n'est pas assez sélective. Et pour le skieur du Haut-Adige (nord-est), les forfaits de Svindal et de Miller n'altèrent pas l'équilibre, une quinzaine de concurrents pouvant accéder au podium. Programme: Samedi 29 novembre: descente à 11h30 locales (18h30 GMT) Dimanche 30 novembre: super-G à 11h00 locales (18h00 GMT) asc/jgu

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!