Publié

skiCoupe du monde/Lake Louise: les Norvégiens sont prêts (PRESENTATION)

Avec Aksel Lund Svindal et Kjetil Jansrud, meilleurs temps des entraînements, la Norvège se place en pole position pour les premières épreuves de vitesse de la Coupe du monde de ski alpin, une descente et un super-G samedi et dimanche à Lake Louise (Canada).

Le niveau affiché par les Attacking Vikings lors des deux tests chronométrés, le troisième et dernier étant prévu vendredi à 11h30 locales (18H30 GMT), est tout sauf une surprise.

Svindal, 32 ans, a déjà gagné six fois dans la station des Rocheuses, dont cinq en super-G.

Le double vainqueur de la Coupe du monde (2007 et 2009) indisponible l'an dernier, en raison d'une déchirure du talon d'Achille gauche, c'est Jansrud, le cadet (30 ans), qui avait pris le relais, avec un doublé à Lake Louise, prémices d'une domination dans les courses de vitesse (sept succès au long de la saison).

La cohabitation ne pose pas de problème entre deux champions pourtant si différents. Le grand Svindal impose son image glamour d'ambassadeur élégance d'une marque horlogère, quand Jansrud, barbe approximative et cheveux longs, n'a cure de son apparence.

"Je me sens solide", a affirmé Svindal. "Je n'ai pas les meilleures sensations, mais je suis néanmoins rapide", a souligné de son côté Jansrud.

L'un et l'autre se doivent d'être performants en descente et en super-G pour rivaliser au classement général avec l'Autrichien Marcel Hirscher, à la poursuite d'un 5e gros globe consécutif record.

"On peut aussi espérer qu'ils se partageront les points", indique le Français Alexis Pinturault, autre prétendant au trophée majeur.

Pinturault sera bien au départ du super-G dominical, de même que l'Américain Ted Ligety, roi du géant et vainqueur de l'épreuve d'ouverture entre les portes larges il y a un mois à Sölden (Autriche), contrairement à Hirscher, qui table une fois encore sur les épreuves techniques pour remporter le général .

Sur une piste parfaitement enneigée, qui ne présente pas de difficultés majeures, les postulants au podium sont légion à Lake Louise.

On y retrouve les Autrichiens (Max Franz, Hannes Reichelt et le champion olympique Matthias Mayer), les Américains Steven Nyman et Travis Ganong, dont le patronyme sonne comme un coup de canon, les Français, qui veulent réussir la synthèse entre anciens (Adrien Théaux, Guillermo Fayed, Johan Clarey) et nouveaux (Valentin Giraud-Moine, Maxence Muzaton), l'Italien Dominik Paris, vainqueur de la descente il y a deux ans.

Et comme la Norvège n'oublie jamais de préparer l'avenir, voilà poindre le petit dernier, Aleksander Aamodt Kilde (23 ans), qui fera beaucoup de chemin, à entendre Svindal.

A l'arrêt depuis 20 mois (genou gauche), le Canadien Erik Guay, sixième du deuxième entraînement, doute pour sa part d'avoir les moyens de se mêler à la lutte avec les premiers.

Dimanche, le super-G proposera à peu près les mêmes prétendants, avec l'ajout de Pinturault et de l'Italien Christof Innerhofer.

Le programme de l'étape de Lake Louise:

Samedi: descente (départ 11h30 locales, 18H30 GMT)

Dimanche: super-G (départ 11h00 locales, 18H00 GMT)

asc/tba

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!