20.12.2014 à 16:04

skiCoupe du monde/Val Gardena - Super-G: déclarations

Val Gardena (Italie), 20 déc 2014 (AFP) - Kjetil Jansrud (NOR, 1er): "Ce que je retiens, c'est ma régularité sur un standard élevé.

L'absence d'Aksel (son compatriote Aksel Lund Svindal, blessé, ndlr) me met peut-être plus de pression et de responsabilité. Mais je ne crois pas que cela puisse expliquer mes résultats actuels. Le plus important est d'être en bonne santé. Sinon, au niveau du ressenti sur les skis, ce n'est pas différent de la saison passée. Pour le général? Je fais un petit pas supplémentaire par rapport à Beaver Creek. Je n'ai pas le choix si je peux garder le rythme de Marcel Hirscher: je dois toujours skier vite. Lundi je vais rentrer chez mes parents pour Noël, du côté de Lillehammer. Ce n'est pas de tout repos, d'autant que le 25 décembre je vais reprendre l'avion pour l'Italie en vue de la descente de Santa Caterina". Dominik Paris (ITA, 2e): "Cela a été un week-end fantastique, avec deux podiums sur cette piste. J'ai poussé, fait quelques fautes, mais finalement il y a ce résultat au bout. J'ai beaucoup travaillé cet été pour progresser en super-G, une discipline qui ne m'avait pas souri la saison dernière. J'ai pas mal travaillé en géant, pour améliorer les virages. Le résultat d'équipe est excellent aussi". Hannes Reichelt (AUT, 3e) "Hier j'avais commis trop de fautes pour être tout devant (11e de la descente). Aujourd'hui, c'était mieux, sur un tracé rapide mais aussi technique. Mon retour (après blessure) se passe vraiment bien et la victoire en super-G à Beaver Creek (début décembre) m'a donnné beaucoup de confiance. Je ne ressens plus de douleur et j'espère également confirmer demain en géant à Alta Badia". Alexis Pinturault (FRA, 17e): "Dans les portions avec des portes cachées, sur tous les mouvements de terrain, j'ai manqué d'engagement car je n'avais pas les repères qu'ont ceux qui sont devant moi. Et, du coup, j'ai dû lever le pied. Quand on ne connaît pas, de temps en temps on est un peu dans le flou, pas aussi franc qu'on pourrait l'être en toute conscience. Rester autour des 15, c'est pas mal, surtout sans avoir fait d'entraînement descente". asc/gv

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!