Foot-Espagne: Coupe du Roi: Séville de retour en finale
Publié

Foot-EspagneCoupe du Roi: Séville de retour en finale

Le rêve de Leganés, modeste club de la banlieue de Madrid, a été brisé par Séville mercredi soir. Les Andalous sont en finale.

Les joueurs de Séville célèbrent leur place en finale. (Mercredi 7 février 2018)

Les joueurs de Séville célèbrent leur place en finale. (Mercredi 7 février 2018)

AFP

Fin de la belle histoire! Le Séville FC a dompté Leganés 2-0 mercredi en demi-finale retour de Coupe du Roi et stoppé l'épopée du modeste club de la banlieue de Madrid, atteignant sa deuxième finale en trois ans après celle perdue en 2016.

Le club andalou, tenu en échec à l'aller (1-1), a pris l'ascendant lors de cette seconde manche grâce à l'Argentin JoaRedaktion Tamediaquin Correa, bien servi en retrait par le Colombien Luis Muriel (15e). Un autre Argentin, Franco Vazquez, a scellé le score en contre (89e). C'est la neuvième fois que Séville atteint la finale de la plus ancienne compétition espagnole, pour un total de cinq sacres.

Et le 21 avril, les Sévillans pourraient à nouveau croiser la route du FC Barcelone, comme lors de leur défaite en 2016 (2-0 a.p.), puisque le club catalan, triple tenant de l'épreuve, se déplace jeudi à Valence avec l'avantage d'une victoire 1-0 à l'aller.

Cette qualification fera du bien à l'équipe de Vincenzo Montella, giflée 5-1 samedi à Eibar en Championnat d'Espagne et soudainement requinquée avant son huitième de finale aller de Ligue des champions le 21 février contre Manchester United, même si son meneur de jeu Ever Banega est sorti sur blessure.

Séville plus talentueux

Du côté de Leganés, la geste des «Pepineros» a pris fin, après des exploits réussis en huitième contre Villarreal puis en quart face au grand Real Madrid. Au stade Sanchez-Pizjuan, le «Lega» a pourtant montré son habituelle solidité. Mais Séville, plus talentueux et au budget quatre fois supérieur à son adversaire, a profité du travail de sape de Muriel pour ouvrir des brèches.

Sur une passe en retrait de l'avant-centre colombien, qui a supplanté le Français Wissam Ben Yedder dans le onze titulaire, Correa s'est retrouvé à la finition d'un plat du pied à bout portant (15e). Et une autre offrande Muriel aurait pu permettre à Ever Banega de doubler la mise si le défenseur Tito n'avait pas sauvé devant sa ligne (42e). Le même Tito a d'ailleurs écarté un autre ballon chaud sur une tête lobée de Sergio Escudero (45e 1).

Leganés a certes eu quelques occasions, comme cette tête au-dessus (36e) ou ce coup franc bien enroulé (49e) du Français Claudio Beauvue. Mais les banlieusards madrilènes n'ont pas réussi à marquer pour arracher la prolongation et «El Mudo» Vazquez, d'un tir à angle fermé (89e), a définitivement douché le rêve d'une première finale pour le «Lega».

C'est donc Séville qui la disputera en avril prochain et reste à savoir contre qui. Face à Valence, sept fois titré, ou contre Barcelone, qui détient le record de victoires au palmarès avec 29 trophées ?

(AFP)

Votre opinion