Publié

rugbyCoupes d'Europe - Les clubs français ne joueront que si les Anglais participent

Les clubs français, lassés de l'absence de progrès dans l'élaboration d'un nouvel accord sur les Coupes d'Europe, ont brandi mardi une menace de boycott des compétitions continentales si les clubs anglais n'y participaient pas.

Cette position des clubs français du Top 14 intervient alors que l'accord sur l'organisation des Coupes d'Europe, établi en 2007, arrive à échéance à la fin de la saison actuelle 2013/2014, et qu'aucune formule de remplacement n'est en vue. L'ERC, organisateur des compétition, a répliqué dans un communiqué qu'une réunion de son bureau directeur est programmée mercredi à Dublin sur le sujet. "Alors que les actionnaires de l'ERC ressentent une frustration face à l'absence d'avancée vers un nouvel accord, cette réunion va permettre aux différentes parties de faire point sur le processus de consultation en cours", a indiqué l'ERC. Les clubs français estiment, eux, que "malgré de multiples réunions entre l'ensemble des pays depuis un an, la LNR et les clubs du Top 14 ne peuvent que constater l'échec des négociations sur l'élaboration d'un nouvel accord", écrit la LNR dans un communiqué. "De ce fait, compte tenu de la gravité et de l'urgence de la situation, les clubs du Top 14 tiennent à rappeler qu'ils ne participeront qu'à des compétitions impliquant également les clubs anglais", expose la Ligue. Anglais et Français contre Celtes et Italiens Les clubs français vont même plus loin, en demandant à la LNR "de prendre les mesures pour mettre en oeuvre une compétition pour la saison 2014/2015, réunissant nécessairement les clubs anglais et les clubs français, et qui sera ouverte aux autres nations". Les discussions achoppent sur la formule des compétitions et sur des questions de droits de retransmission télévisuelle. Elles sont notamment bloquées depuis le 12 décembre en raison d'un contrat que la Ligue anglaise (Premiership) a annoncé avoir signé avec British Telecom pour la diffusion des matches européens des clubs britanniques à partir de 2014-15. L'ERC considère ce contrat "illégal" car, selon son règlement, il est le seul organe habilité à négocier les droits de diffusion. L'ERC a d'ailleurs déjà prolongé son contrat avec Sky jusqu'en 2018. Les clubs français et anglais, poids lourds économiques et sportifs du rugby européen, demandent par ailleurs une refonte des compétitions s'appuyant sur un système de qualification homogène, qui entraînerait une réduction de 24 à 20 du nombre d'équipes en Coupe d'Europe. Les Celtes (Irlandais, Ecossais, Gallois) et Italiens, qui évoluent en Ligue celtique, s'estiment lésés par ces propositions et y voient une volonté de les affaiblir. fbr-pga/gv

(AFP)

Ton opinion