02.10.2019 à 23:05

SuisseCoûts et qualité de la formation à l'IFFP à revoir

Le Contrôle fédéral des finances a épinglé l'institution fédérale, qui souffre de la comparaison avec les HEP cantonales.

Des différences de coûts et de qualité entre les HEP et l'IFFP ont été pointées du doigt.

Des différences de coûts et de qualité entre les HEP et l'IFFP ont été pointées du doigt.

Keystone

La formation donnée par l'Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) coûte trop cher en Suisse alémanique et le niveau de satisfaction des étudiants romands pourrait être amélioré. Le Contrôle fédéral des finances (CDF) a constaté des écarts entre régions linguistiques.

Propriété de la Confédération, l'IFFP comptait 170 postes à plein temps en 2017. Son budget annuel est d'environ 46,5 millions de francs, dont 40 millions couverts par une contribution fédérale.

En Suisse alémanique, certaines filières proposées par l'IFFP le sont aussi dans des hautes écoles pédagogiques (HEP), explique le CDF dans un audit publié mercredi. Or, dans les HEP, le coût par étudiant est entre 15% et 40% moins cher. La qualité de la formation est comparable. Le diplôme délivré est d'égale valeur. Cette différence de coût ne se justifie donc pas, selon le CDF.

Les chiffres ne sont pas entièrement comparables, répond l'IFFP. Plus fréquentées, les HEP peuvent répartir leurs coûts indirects sur un plus grand nombre d'étudiants. Elles peuvent aussi employer les enseignants dans des filières différentes, ce que l'institut fédéral ne peut pas.

Analyses à mener

Pour contrer ces écarts de coûts, le CDF recommande à l'IFFP d'analyser les causes. Des mesures devront être prises pour garantir une utilisation économique des fonds publics. La Confédération devrait quant à elle mettre en place des mesures incitatives plus fortes. D'autant plus que ces différences donnent lieu à une situation de concurrence avec les HEP cantonales.

L'IFFP devrait aussi revoir ses besoins en infrastructures. En Suisse alémanique, il dispose de sites à Zollikofen (BE), Zurich et Olten (SO). Les locaux de la Suisse latine se trouvent à Renens (VD) et Lugano.

Ces sites sont sous-utilisés, difficilement atteignables en transport public, notamment à Renens et Zollikofen, ou peu adaptés à l'enseignement comme à Lugano, relève l'audit. Une situation dont l'IFFP se dit consciente. Pour limiter les frais fixes, le CDF propose la location de salles déjà existantes, dans les hautes écoles, les universités ou d'autres institutions, plutôt que de conserver ses propres infrastructures.

Satisfaction à désirer

Les questionnaires de satisfaction des étudiants montrent en outre des différences marquées entre régions linguistiques. En 2017/2018, le niveau était jugé «satisfaisant» à «bon» en Suisse alémanique et en Suisse italienne. Pour la Suisse romande, l'appréciation était proche de «à peine suffisant».

Le CDF demande à l'IFFP de trouver les causes de ces variations et d'agir pour les atténuer. La Confédération est quant à elle invitée à vérifier que le niveau de qualité exigé soit atteint dans l'ensemble des régions linguistiques.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!