Canton du Valais: Covid-19: bilan positif des mesures de prévention
Publié

Canton du ValaisCovid-19: bilan positif des mesures de prévention

Le Conseil d’Etat valaisan estime que les entreprises du canton jouent bien le jeu avec les mesures de prévention contre le Covid-19. La protection des personnes vulnérables peut toutefois être améliorée.

par
Comm/smk
Les mesures de prévention appliquées dans les entreprises valaisannes donnent satisfaction.

Les mesures de prévention appliquées dans les entreprises valaisannes donnent satisfaction.

20 Minuten Agency

Les entreprises jouent globalement bien le jeu avec les mesures de prévention du Covid-19, ainsi que l’a montré le suivi par les inspecteurs. Le Conseil d’Etat en tire donc un bilan positif, souligne-t-il dans un communiqué jeudi.

L’action des inspecteurs a surtout porté jusqu’à la fin janvier sur le suivi de 150 hôtels-restaurants situés dans les différentes stations de ski du canton. Seuls 5 ont présenté des défaillances majeures. Ce sont ensuite les entreprises du secteur tertiaire qui ont été visitées. Une majorité avait spontanément mis en place les mesures nécessaires, et une quinzaine a fait l’objet de procès-verbaux de non-conformité.

Aucune fermeture n’a dû être décrétée car les entreprises concernées ont mis en place ou ajusté leur dispositif dans les délais impartis.

Satisfecit général

Sur les chantiers et les industries, des manquements ont été régulièrement relevés pour les mesures de distanciation, d’aération dans les locaux communs et la désinfection des outils et équipements. Le Conseil d’Etat s’est félicité de l’accueil qui a été réservé aux inspecteurs. Le caractère constructif des échanges avec les employeurs et les collaborateurs rencontrés a également été salué.

Les enquêtes ont démontré que les PME sont plus réticentes à l’implantation du télétravail, pour des raisons principalement organisationnelles et financières. Les PME citent comme explication le volume de la documentation à transporter, la volonté de maintenir une dynamique d’équipe, ou encore le coût des adaptations informatiques ainsi que la protection des données.

Principal point noir relevé, la question de la protection des personnes vulnérables, et en particulier des femmes enceintes, reste problématique. Le Conseil d’Etat appelle donc les employeurs à veiller à leur protection sur le lieu de travail.

Votre opinion