Publié

CoronavirusCovid-19: Gad Elmaleh raconte son calvaire

L’humoriste a été testé positif en mars dernier et eu plusieurs complications. Il a pris quatre mois pour s’en remettre complètement.

Gad Elmaleh lors de son passage à «Sept à Huit» ce dimanche 10 janvier 2021.

Gad Elmaleh lors de son passage à «Sept à Huit» ce dimanche 10 janvier 2021.

Capture d’écran

Ses 25 ans de carrière ou encore les accusations de plagiat qui ont abîmé son image: Gad Elmaleh s’est confié dans le «Portrait de la Semaine» de «Sept à Huit» ce dimanche 10 janvier. «Cela m’a fait souffrir. Ça m’a atteint. Le côté acharnement m’a épuisé et étonné. Tout ce qu’on dit de vous devient horrible. On parle de vous comme d’un criminel», a-t-il raconté sur le scandale qui l’accuse d’avoir repris des blagues de Jerry Seinfeld. Il s’est ensuite livré sur la pandémie et le coronavirus.

Plus d’appétit et des douleurs très fortes

Durement touché par la Covid-19, l’humoriste a expliqué le calvaire qu’il a vécu à Audrey Crespo-Mara. Tout commence au début du mois de mars: «Je suis rentré à l’hôpital Saint-Antoine le 5 mars, dans un état… C’est vraiment la fatigue, c’est vraiment dormir des dizaines d’heures d’affilée en pleine journée, ne pas comprendre où j’étais quand je me réveillais, ne plus avoir d’appétit, avoir des douleurs très très fortes partout, des montées de fièvre qui m’étourdissaient… c’était vraiment éprouvant! C’était la grippe multipliée par dix, vingt!»

Tout ne faisait malheureusement que commencer pour lui: «Ensuite des complications, infection pulmonaire, péricardite, des complications cardiaques. J’étais incapable de monter des escaliers sans être essoufflé comme si j’avais couru un marathon… c’était vraiment éprouvant. J’ai mis trois, quatre mois pour vraiment retrouver la forme, pour faire du sport, pour être complètement comme avant.»

Une expérience qui justifie certainement sa volonté de se faire vacciner, comme il l’explique par la suite à la journaliste, afin de «se protéger»: «D’abord, j’enverrai mes parents le plus vite possible, puis après moi j’irai.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
29 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

GG le vrai

12.01.2021 à 08:19

Il entend plus parler de lui? Covid est là pour toi.

Merlinhyperjack

12.01.2021 à 06:28

Deux Dafalgan et au lit!! Qu’on arrête avec ces articles anxiogènes intéressants et qu’on rouvre tout une bonne fois pour toute. Ma foi la mort fait partie de la vie et depuis la nuit des temps les gens meurent et bien plus que du Covid.

Quel est le but

11.01.2021 à 14:18

Propager de la peur, voila ce qu’est devenue la presse c’est triste 😔