Commentaire: Covid-19: la chaleur ne contient plus le virus
Publié

CommentaireCovid-19: la chaleur ne contient plus le virus

Les virologues nous l’avaient promis, le coronavirus resterait en veilleuse durant l’été. Malgré la chaleur, il se répand quand même, à quelques semaines des festivals.

par
Eric Felley
Une vision 3D du coronavirus.

Une vision 3D du coronavirus.

Getty Images

On avait envie de l’oublier durant tout l’été. Les virologues nous l’avaient même promis, le coronavirus resterait en veilleuse jusqu’en août, comme son virus cousin de la grippe, qui ne sévit qu’en hiver. Les virus n’aiment pas le chaud, dit-on. Mais Omicron et ses nouveaux sous-variants BA.4 et BA.5 n’ont, semble-t-il, pas de peine à se répandre, même avec la canicule. Les voilà qui regimbent en plein été et se répandent au Portugal, en Allemagne, chez Mick Jagger ou dans le Tour de Suisse.

Le virus dans les festivals

Selon les déclarations faites lundi par l’ancienne présidente de la task force, Tanja Stalder, un million de personnes vont l’attraper cet été en Suisse. Mais une grande majorité des infectés ne sentiront rien, car la population suisse est immunisée selon elle à 97%. Mais on peut déjà parier que parmi ce million de personnes se trouveront les festivaliers de Montreux ou du Paléo, qui se réjouissent de retrouver une ambiance festive et sans contrainte.

Retour du port du masque

Pour l’instant, ces manifestations ne sont pas menacées, mais il est difficile de faire des pronostics. Le fait est qu’une nouvelle vague est partie et qu’on ne sait pas où elle nous mènera… La bonne nouvelle demeure que les personnes infectées ne finissent presque plus aux soins intensifs. On peut s’attendre par contre un retour plus rapide du port du masque dans les lieux fermés ou de la vaccination de rappel. Troisième dose pour les uns, quatrième pour les autres.

Aux cantons d’agir

Dorénavant, ce sont les cantons qui doivent prendre des mesures contre la pandémie. Pour l’instant, il n’y a pas péril en la demeure sanitaire et donc personne ne bouge. Mais depuis deux semaines, tout le monde surveille les courbes… Et, si ça tourne mal, n’oublions pas que la Suisse a prévu un super parapluie vaccinal de 33 millions de doses. De quoi continuer à s’amuser cet été, non sans une petite point d’anxiété. Car non seulement le coronavirus va passer un bel été, mais il pourrait nous préparer encore un petit frère pour l’automne.

Votre opinion

307 commentaires