Publié

CubaCovid-19: La Havane réimpose des restrictions

Le nombre de personnes contaminées a été le plus élevé jeudi depuis des mois à Cuba. 54 personnes ont contracté le virus sur l’île, dont 43 à La Havane.

Au moins 88 Cubains sont décédés depuis le début de l’épidémie.

Au moins 88 Cubains sont décédés depuis le début de l’épidémie.

AFP

Cuba a dû à nouveau restreindre vendredi la circulation des véhicules et des personnes à La Havane, sa capitale, après avoir enregistré son nombre de cas journaliers le plus élevé en 3 mois.

«Aujourd’hui (vendredi) a été mauvais, nous ne pouvons pas dire autre chose», a déploré le chef du département d’Épidémiologie du Ministère de la santé publique, Franciso Duran, au début de son point presse régulier sur la pandémie.

Jeudi soir, 54 nouveaux cas ont été confirmés, dont 43 à La Havane, ce qui représente le «nombre le plus élevé» de «ces derniers mois», a déclaré M. Duran. Il s’agit du nombre de cas le plus élevé en une journée depuis le 1er mai.

Le 19 juillet, l’île socialiste n’avait pas enregistré de nouveau cas pour la première fois depuis le début de la pandémie, qui avait atteint le pays en mars.

Circulation des personnes réduite

Mais immédiatement après le début du déconfinement, l’île a constaté un regain avec une trentaine de cas quotidiens en moyenne. Ainsi, les aéroports sont toujours restés fermés.

Pour contrôler ce rebond dans la capitale cubaine, le gouvernement a approuvé jeudi une série de mesures qui restreint la circulation des personnes et des transports publics jusqu’à 23 h.

Les transports entre La Havane et les provinces voisines de Matanzas, Artemisa et Mayabeque sont interdits, et les bars, restaurants et discothèques doivent fermer à 21 h.

Jeudi soir, Cuba enregistrait 2829 cas, parmi lesquels 88 décès.

«Nous n’avons pas le droit de relâcher notre comportement, nous n’avons aucunement le droit de réduire notre vigilance», a déclaré jeudi le président Miguel Dìaz-Canel

Pour sa part, le premier ministre, Manuel Marrero, a averti que si la situation actuelle ne s’inverse pas, «il ne restera pas d’autres solutions que de passer (…) de l’isolement physique que nous demandons, à un isolement social (confinement)".

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!