16.11.2020 à 12:02

AllemagneCovid-19: les flemmards d’aujourd’hui sont les héros de demain

Pour inciter la population à rester chez elle, le gouvernement allemand a joué la carte de l’humour en lançant une campagne de prévention décalée sur les réseaux sociaux.

von
Laura Juliano
Le gouvernement allemand a lancé une campagne de prévention décalée invitant les jeunes à rester chez eux pour endiguer la pandémie de coronavirus.

Le gouvernement allemand a lancé une campagne de prévention décalée invitant les jeunes à rester chez eux pour endiguer la pandémie de coronavirus.

Capture écran YouTube

Les jeunes qui passent leur temps affalés sur le canapé à manger des chips devant Netflix sont les grands héros de demain. C’est le message décalé que le gouvernement allemand a choisi de faire passer sur les réseaux sociaux pour inciter la population à rester chez elle.

Faire l’éloge de l’inertie et de la paresse dans une société qui valorise l’hyperactivité peut faire sourire. Mais cette caricature a un fond de vérité. Dans cette vidéo futuriste, les réalisateurs se sont imaginé les générations futures raconter l’histoire de la crise sanitaire de 2020 comme s’il s’agissait d’une guerre mondiale. Seulement cette fois, les héros ne sont pas ceux qui sont sortis combattre, mais ceux qui ont accepté de s’isoler. Quitte à s’ennuyer.

Gagner une guerre en «ne faisant rien»

Ne rien faire, rester chez soi. Voilà une façon bien plus facile et moins dangereuse de gagner une guerre. «Le front était notre canapé, notre arme, la patience», raconte le vieillard en relatant comment il a vécu la pandémie de coronavirus alors qu’il était un étudiant de 22 ans.

Ce jeune homme s’ennuyant devant la télévision et se faisant livrer des pizzas devient alors le symbole du courage et de l’affrontement de la crise. La campagne lancée sous le hashtag #Besonderehelden qui signifie «Héros très spéciaux» a conquis les internautes allemands qui se sont emparés du mot-clé pour relayer le message sur Twitter.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
18 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Etasseur

17.11.2020 à 07:08

Au moins on sait où A. Dada a appris l'humour, un concept très relatif en Allemagne. Ca me rappelle cette agence de publicité suisse allemande qui trouvait les pubs françaises très jolies mais incompréhensibles. Pour eux l'humour c'était bien mais il fallait d'abord comprendre ce qu'on vendait. Un humour informatif en fait

Angeldesmontagnes

16.11.2020 à 15:42

Comme je peux constater la plupart des personnes n’ont rien compris. Soit la traduction française est très mauvaise, soit les suisses n’ont décidément aucun humour!!!!

Trogne à goutte

16.11.2020 à 14:33

Très bonne idée. De mon côté, je prends le temps d'écrire un cours de mathématiques sur les équations du troisième degré.