Commentaire - Covid: entre la France et le Royaume-Uni, c’est le jour du grand écart
Publié

CommentaireCovid: entre la France et le Royaume-Uni, c’est le jour du grand écart

Alors que d’un côté de la Manche on fête le «Freedom Day», de l’autre on se prépare à donner un gros tour de vis à cette même liberté. Et en Suisse, on pourrait dépasser les 1000 cas par jour.

par
Eric Felley
Le proche avenir dira si la proclamation du «jour de la liberté» au Royaume-Uni aura été trop hâtive…

Le proche avenir dira si la proclamation du «jour de la liberté» au Royaume-Uni aura été trop hâtive…

Getty Images

«Freedom Day», voilà une appellation qui sonne fort du côté du Royaume-Uni. C’est le grand retour de la liberté après des mois et des mois de contraintes sociales. Ce 19 juillet 2021 solennel restera peut-être aussi longtemps dans la mémoire des Britanniques que le jour de la votation du Brexit, le 23 juin 2016. L’avenir dira si cette proclamation n’était pas trop hâtive dans le contexte pandémique actuel. Les voix pessimistes lui opposent un «Anxiety Day», étant donné le haut niveau des infections que connaît le pays.

Mais le premier ministre Boris Johnson ne carbure pas à l’anxiété. Il a décidé de forcer le destin en maintenant la dernière étape du déconfinement, malgré les vents contraires qui se sont levés la dernière semaine. Détail piquant: son ministre de la Santé a été testé positif samedi dernier alors qu’il était vacciné deux fois et le premier ministre est devenu lui-même un cas contact… Mais peu importe, la stratégie volontariste du premier des Anglais est plus forte que le virus.

Au revoir la liberté!

En France, on assiste au mouvement inverse. Après les annonces d’Emmanuel Macron mardi dernier, le Conseil des ministres devrait les avaliser aujourd’hui. Aucun «Freedom Day» à la française, aucune nouvelle «libération» tonitruante pour nos voisins. À partir du 1er août, le pays s’apprête à rendre obligatoire le pass sanitaire dans les cafés, bars et restaurants, aussi en terrasse. Il le faudra également dans les centres commerciaux, les hôpitaux, les maisons de retraite, à bord des avions, des trains et des cars interrégionaux pour les longs trajets. Au revoir la liberté!

En l’état actuel de la pandémie, le contraste est frappant entre les deux réponses données d’un côté ou de l’autre de la Manche. En Suisse, les mêmes tensions existent, mais sont traitées à l’aune du consensus. Les Helvètes ont déjà eu leur «freedom day» lors des annonces du Conseil fédéral du 23 juin. Globalement, la Suisse est plus proche du libéralisme britannique que de l’interventionnisme français. Face à l’augmentation des cas, des voix anxieuses se sont exprimées toutefois ce week-end pour envisager le pass dans les restaurants ou les cinémas. La pression pourrait monter d’un cran cette semaine, si le pays repasse au-dessus de la barre des 1000 cas par jour. Ce qui n’est pas impossible.

Votre opinion

329 commentaires