Pandémie - Covid: Harry a-t-il le droit d’assister aux funérailles du Prince Philip?
Publié

PandémieCovid: Harry a-t-il le droit d’assister aux funérailles du Prince Philip?

En provenance des États-Unis, le prince doit se soumettre à une quarantaine. Mais des exceptions sont prévues.

par
R.M.
Le prince Harry est arrivé la nuit dernière à Londres.

Le prince Harry est arrivé la nuit dernière à Londres.

AFP

La famille royale britannique fera ses adieux au prince Philip samedi prochain dans la chapelle St George, au château de Windsor, à 16 h, heure suisse. Des obsèques sans faste, pandémie de coronavirus oblige: seuls 30 proches pourront y assister. Le prince Harry sera présent, mais pas son épouse Meghan Markle, enceinte, a-t-on appris. Mais lui qui vit en Californie doit se soumettre à des règles sanitaires particulières. On fait le point.

Une personne voulant se rendre au Royaume-Uni doit faire un test durant les trois jours avant son départ. Test qui doit évidemment s’avérer négatif. Dans l’avion, il s’agit aussi de remplir un formulaire précisant où la personne compte se rendre et résider. Arrivé sur le sol britannique, il faut se soumettre à une quarantaine de dix jours, avec des tests les 2e et 8e jours. Pour des arrivées de pays considérés comme à risque, cette quarantaine doit se faire à l’hôtel, mais ce n’est pas le cas pour les États-Unis.

Le prince Harry est arrivé à Londres la nuit dernière, selon la presse britannique. S’il respecte une quarantaine de dix jours il n’aura donc pas le droit d’assister aux funérailles du prince Philip, en toute logique. Sauf qu’il existe des exceptions, justement pour ces cas particuliers. Les personnes venues de l’étranger peuvent quitter leur quarantaine «dans des circonstances limitées» pour «assister aux funérailles dun membre du ménage, dun membre de la famille proche ou dun ami», précisent les règles anglaises, explique la BBC.

Le duc de Sussex pourra donc bien faire ses adieux à son grand-père mais devra rester isolé avant les funérailles. Il est cependant encore précisé que le programme «Test to Release» permet d’écourter la quarantaine. Si le prince Harry paye de sa poche un test après cinq jours sur le sol anglais et qu’il est négatif il pourra sortir de son isolement. Ce qui pourrait donc être le cas dès vendredi.

Votre opinion