États-Unis - Covid: ne dites plus vaccin mais trumpcin, plaide Trump
Publié

États-UnisCovid: ne dites plus vaccin mais trumpcin, plaide Trump

L’ancien président américain estime que sans lui, la vaccination contre le coronavirus n’existerait peut-être pas.

par
R.M.
Fini vaccin: dites trumpcin.

Fini vaccin: dites trumpcin.

AFP

Donald Trump s’est adressé samedi soir à quelque 360 partisans dans sa station balnéaire de Mar-a-Lago, en Floride. Lors de ce discours d’une cinquantaine de minutes devant des donateurs, il a expliqué qu’il ne fallait plus parler du vaccin contre le coronavirus mais du trumpcin – «trumpcine» à la place de «vaccine», en anglais dans le texte.

Outre le bon mot et le sens de la formule, commentent des médias américains, il s’agit d’un nouveau signe que l’ancien président américain est frustré de ne pas recevoir davantage de crédit pour son engagement contre la pandémie, qu’il estime décisif.

Business Insider rappelle que le mois dernier, l’ancien locataire de la Maison-Blanche avait affirmé que sans lui, il n’y aurait peut-être pas de vaccin du tout. «J’espère que chacun se souvient, lorsqu’il obtient le vaccin contre le coronavirus, que si je n’avais pas été président il n’aurait pas pu avoir cette belle injection avant 5 ans au mieux, voire probablement jamais», avait tranché le républicain.

Cette affirmation fantaisiste ou en tout cas énormément exagérée fait référence à l’Opération Warp Speed, présentée en avril 2020 par Donald Trump. Il s’agissait d’un partenariat public-privé avec un investissement de milliards de dollars visant à faciliter et accélérer la production de vaccins. Or il semble que Donald Trump ne supporte pas que son successeur Joe Biden récolte tous les honneurs et les applaudissements pour la campagne vaccinale américaine. Qu’il faudrait d’ailleurs renommer campagne trumpcinale…

Votre opinion